Bac 2024 : comment réussir l'épreuve de SES ?

Melchior vous propose une méthode efficace et des conseils pour bien réviser !

 

En 2024 le calendrier du baccalauréat est déplacé. Les épreuves de spécialité auront lieu au mois de juin, ainsi que l'a annoncé le ministre de l'Education nationale à la rentrée 2023. En conséquence il n'y a plus d'année paire et impaire, et les épreuves portent maintenant sur l'ensemble du programme de terminale générale.

Pour le baccalauréat général et technologique la pondération des épreuves ne changent pas. Le contrôle continu compte toujours pour 40 % de la note finale, les 60 % restants étant partagés entre l'épreuve anticipée de Français, l'épreuve de philosophie, les épreuves de spécialité et le Grand oral.

Baccalauréat

Les épreuves de spécialité du baccalauréat ont été rétablies au mois de juin pour la session 2024, ainsi que l'avait annoncé le ministre de l'Éducation nationale à la rentrée.

Pour le baccalauréat général et technologique, le contrôle continu compte pour 40 % de la note finale, les 60 % restant étant partagés entre l'épreuve anticipée de français, l'épreuve de philosophie, les épreuves de spécialité et le Grand oral.

Baccalauréats général et technologique : Les programmes

  • Épreuves de philosophie : mardi 18 juin matin ;
  • Épreuves écrites de spécialité : mercredi 19, jeudi 20 et vendredi 21 juin. Les élèves sont convoqués à raison d'une journée par spécialité.
  • Grand oral : du lundi 24 juin au mercredi 3 juillet au plus tard.
  • Épreuves écrites de remplacement : du mardi 10 au vendredi 13 septembre 2024.

Épreuves anticipées de français

  • Épreuve écrite : vendredi 14 juin 2024 matin ;
  • Épreuve orale : du lundi 24 juin au vendredi 5 juillet au plus tard.
  • Épreuves écrites de remplacement : vendredi 13 septembre 2024.

En science économique, les candidats au baccalauréat de l'épreuve de SES peuvent tomber sur les chapitres suivants :

- Quels sont les sources et les défis de la croissance économique ?

- Quels sont les fondements du commerce international et de l'internationalisation de la production ?

- Comment lutter contre le chômage ?

- Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ?

- Quelles politiques économiques dans le cadre européen ?

En sociologie et en science politique les chapitres à étudier sont les suivants :

- Comment est structurée la société française actuelle ?

- Quelle est l'action de l'école sur les destins individuels et sur l'évolution de la société ?

- Quelles sont les caractéristiques contemporaines et les facteurs de la mobilité sociale ? 

- Quelles mutations du travail et de l'emploi ?

Enfin, en regards croisés, l'épreuve du baccalauréat peut porter sur le chapitre :

- Quelles inégalités sont compatibles avec les différentes conceptions de la justice sociale ?

- Quelle action publique pour l'environnement ?

Terminale : conseils de travail pour réviser jusqu’au bac !

Cela représente un important travail de révisions, qu’il faut organiser en amont afin d’éviter d’être pris de court quelques jours avant l’épreuve. Chacun est libre d’organiser son travail comme il le souhaite. Voici cependant quelques conseils et idées pour vous aider à planifier vos révisions :

1) Elaborez un calendrier pour organiser vos révisions. Vous pouvez par exemple envisager de revoir un ou deux chapitres chaque semaine.

2) Faites une fiche de révisions pour chaque chapitre. Cela vous permettra d’avoir une synthèse de vos cours, et vous pourrez ainsi relire ces fiches la veille de l’épreuve pour vous remettre en tête l’essentiel des connaissances à acquérir dans le cadre du programme. La rédaction de fiches prend du temps, mais cet exercice vous aide à mémoriser les notions importantes, à hiérarchiser les connaissances et sélectionner les informations importantes, ou encore à avoir une vue d’ensemble du chapitre.

Une fiche de cours peut contenir :

  • Le plan détaillé du cours,
  • Les définitions importantes,
  • La description des mécanismes essentiels (éventuellement sous forme de schéma),
  • Les auteurs et, en quelques mots, leur théorie,
  • Quelques exemples (une donnée chiffrée, un fait d’actualité…) pour illustrer chaque notion ou mécanisme.
  • Des exemples de questions et sujets qui peuvent tomber en épreuve (vous pouvez trouver des exemples sur le site de Melchior)
  • Une carte mentale à la fin de chaque fiche, pour schématiser le chapitre et avoir une vue d’ensemble des relations entre les différentes notions et mécanismes.

Utilisez un code couleur pour repérer rapidement les différentes informations, faites des fiches aérées et claires, synthétisez le contenu de vos cours pour ne pas avoir des fiches trop longues.

3) Pensez à revoir la méthodologie de l’épreuve. Le jour de l’épreuve, vous devez maîtriser la méthode de l’épreuve composée et de la dissertation. Relisez les sujets et corrections des devoirs surveillés faits en classe, prenez note des observations et conseils que votre professeur a formulés sur vos copies. Vous pouvez aussi vous entraîner à faire des sujets type bac. Des sujets et corrigés sont disponibles sur le site de Melchior.

4) Enfin, n’oubliez pas de revoir les outils statistiques vus en classe tout au long de l’année. Vous pouvez faire une fiche de révisions avec les différentes formules (taux de variation, coefficient multiplicateur, indices…) vues en classe, pour être prêt à mobiliser ces outils le jour de l’épreuve. Pour rappel, la calculatrice n’est pas autorisée le jour de l’épreuve, et vous pouvez donc être amené à faire un calcul à la main !

Et pour vous aider à réviser, retrouvez ci-dessous nos ressources de révisions sur les chapitres à connaître pour le bac ! (Plus de ressources à venir)

Nos méthodes pour réussir les épreuves de dissertation et l'épreuve composée du baccalauréat

Dissertation s'appuyant sur un dossier documentaire

Le sujet est composé d’une question et de quatre documents. Il s’agit d’y répondre en s’appuyant sur ses connaissances et sur les documents.

I-Les étapes de réflexion au brouillon (1h à 2h)

  • Lire attentivement le sujet : il s’agit de le situer par rapport aux différents chapitres étudiés et de définir les notions de SES contenues dans la question
  • Mobiliser ses connaissances : il faut écrire sur le brouillon toutes les idées qui permettraient de répondre à la problématique. Pour cela, il est utile de connaitre le plan du cours afin de n’en oublier aucune.
  • Formuler une problématique : c’est une question qui doit soulever les enjeux du sujet et montrer que ce dernier a été bien compris. Dans la plupart des cas, il faut formuler la problématique autour d’une ou de plusieurs notions clés du cours. Par exemple si le sujet est : « comment expliquer l’engagement politique ? », la problématique peut-être : « pourquoi, malgré le paradoxe de l’action collective, les individus s’engagent-ils ? »
  • Elaborer un plan : il doit être constitué de deux ou trois grandes parties avec dans chacune deux à trois sous-parties qui répondent à la problématique. Les titres des parties sont des phrases. Pour ne pas faire de hors sujet, il faut essayer de se placer dans la peau de quelqu’un d’extérieur : en lisant le plan, il doit être capable de deviner le sujet ou/et la problématique. Il faut donc classer les idées mises sur le brouillon au préalable pour constituer un tout cohérent et logique. Il est utile d’écrire au brouillon les notions utilisées dans chaque sous-partie afin de ne pas en oublier.
  • Lire les documents : un document n’est jamais un argument mais sert simplement à les illustrer. Il faut donc relier chaque document à une des sous-parties du plan. Les documents comportant des données chiffrées nécessitent une exploitation de ces données et donc des phrases de lecture qui doivent être notées sur le brouillon. Un document peut parfois être utilisé dans plusieurs sous-parties.

II-Les étapes de rédaction (2 à 3h)

Quelques conseils généraux pour la rédaction :

  • Ecrivez une ligne sur deux
  • N’utilisez pas de « on » ou de « nous » dans votre copie sauf pour l’annonce du plan. Il faut donc être précis sur le sujet. Par exemple ne dites pas « on consomme » mais « les ménages consomment».
  • Les titres des parties de doivent pas être soulignés
  • N’utilisez pas de couleur dans vos copies
  • Si vous faites un schéma, il doit être expliqué
  • La structure de votre devoir doit être apparente : il faut donc sauter plusieurs lignes entre l’introduction et le développement puis la conclusion ainsi qu’entre chaque grande partie. Faites des phrases de transition entre chaque grande partie au moins et sauter une ligne entre chaque sous-partie.
  • Relisez-vous afin de corriger vos fautes d’orthographe ou de syntaxe

La réponse à la question se compose de la manière suivante :

  • Introduction : amorce (exemple d’actualité ou donnée chiffrée qui permettent d’amener le sujet. Il faut éviter les amorces trop générales comme « depuis toujours… ». Par exemple sur un sujet sur le chômage, l’amorce peut être faite avec la récente réforme des allocations chômage de 2022 ; définitions des termes du sujet, problématique, annonce du plan (les grandes parties seulement). Elle doit être développée (une page environ).
  • Développement : il faut écrire le titre des grandes parties sous forme de phrase puis annoncer les sous-parties. Chaque sous-partie doit être distincte des autres et se rédige à la manière d’un paragraphe AEI (argument, explications, illustration). Il faut conclure chacune d’entre elle en répondant au sujet
  • Conclusion : reprise des arguments, réponse à la question posée et ouverture (sur un sujet auquel vous n’avez pas répondu et en lien avec la question posée. Il ne faut pas faire d’ouverture sur un objet incertain).

 

Épreuve composée

Cette épreuve comprend trois parties.

Partie 1 - Mobilisation des connaissances : il est demandé au candidat de répondre à la question en faisant appel à ses connaissances acquises dans le cadre du programme. 4 points. Il vous est demandé de :

  • Définir les notions de cours de la question
  • Répondre à la question posée. Pour cela, il est utile de comprendre la consigne : analyser : caractériser et donner les causes d’un phénomène ; comparer : donner les différences et les points communs ; expliquer : donner les éléments nécessaires pour comprendre un phénomène…
  • Illustrer la réponse : l’exemple doit être développé en plusieurs phrases

 

Partie 2 - Étude d'un document : il est demandé aux candidats de répondre aux deux questions en mobilisant ses connaissances acquises dans le cadre du programme et en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse, de collecte et de traitement de l'information. 6 points. Cette partie est composée de deux questions :

1°question (2 points) : elle ne porte que sur le document. La plupart du temps, il vous est demandé des phrases de lecture précises ou bien des comparaisons. Il faut faire des phrases de lecture complètes (année, source, unité, lieu) et qui donne du sens à la donnée chiffrée (vous n’aurez pas de point si vous dites : « le taux est de… ». Par exemple, il est attendu : «En France, le PIB a augmenté de 2% en 2016 selon l’INSEE »). Si vous devez comparer, pensez aux outils de comparaison (taux de variation, coefficient multiplicateur, point de pourcentage).

2°question (4 points) : il s’agit de :

  • Utiliser les données du document et faire des phrases de lecture complètes
  • Utiliser ses connaissances pour répondre aux questions posées

 

Partie 3 - Raisonnement s'appuyant sur un dossier documentaire (10 points)

 

Les étapes de réflexion au brouillon (30min à 1h)

Attention, cette 3°partie n’est pas une étude de document !

  • Lire attentivement le sujet : il s’agit de le situer par rapport aux différents chapitres étudiés et de définir les notions de SES contenues dans la question
  • Mobiliser ses connaissances : il faut écrire sur le brouillon toutes les idées qui permettraient de répondre à la problématique. Pour cela, il est utile de connaitre le plan du cours afin de n’en oublier aucune.
  • Elaborer un plan : chaque argument constitue un paragraphe et une partie de la réponse. Il ne faut donc pas mettre plusieurs arguments dans un même paragraphe ni développer le même argument dans plusieurs paragraphes. Le plan doit être constitué de 2 à 5 paragraphes, chacun étant un argument qui répond au sujet.
  • Lire les documents : un document n’est jamais un argument mais sert simplement à les illustrer. Il faut donc relier chaque document à un des paragraphes du plan. Les documents comportant des données chiffrées nécessitent une exploitation de ces données et donc des phrases de lecture qui doivent être notées sur le brouillon. Un document peut parfois être utilisé dans plusieurs paragraphes. Tous les documents doivent être utilisés.

Les étapes de rédaction (1h à 1h30)

  • Faire une introduction : pas de structure précise attendue mais il est judicieux de la constituer ainsi : amorce, définitions des termes du sujet, sujet sous forme interrogative.
  • Développement : un paragraphe=un argument. Il faut toujours commencer le paragraphe par un argument, c’est à die une phrase qui répond au sujet. Les notions de cours doivent être définies. Chaque paragraphe doit prendre la forme d’un paragraphe AEI (argument, explication, illustration et conclusion).
  • Une conclusion : elle reprend les arguments et répond à la question posée

Conseils généraux de rédaction : relisez-vous, passez des lignes entre l’introduction et le développement ainsi qu’entre chaque paragraphe (la structure doit être visible immédiatement).

Les chapitres de science économique disponibles sur Melchior :

Quels sont les sources et les défis de la croissance économique ?

Quelle est l'action de l'école sur les destins individuels et sur l'évolution de la société ?

Les chapitres de regards croisés disponibles sur Melchior :

Quelles inégalités sont compatibles avec les différentes conceptions de la justice sociale ?

Réviser les concepts clés : en consultant notre lexique en ligne

Newsletter

Suivre toute l'actualité de Melchior et être invité aux événements