Les grands courants de la pensée sociologique depuis le XIXème siècle - Mécanismes et concepts

Sommaire

Bureaucratie :  selon le sens commun, ce terme désigne l’ensemble des membre d’un appareil administratif, plus particulièrement l’ensemble des fonctionnaires.  Pour les sociologues, il est attaché à la pensée de Max Weber chez qui, la bureaucratie est le modèle théorique qui a permis l’expansion du capitalisme en tant que mode le plus pur de domination légale rationnel, qui recherche l’efficacité dans l’exercice du pouvoir. L’efficacité du modèle s’explique par la séparation entre l’individu et la fonction qu’il occupe, séparation qui en appelle d’autres, séparation entre les entreprises et les ménages, séparation entre les règles impersonnelles et l’opinion de chacun. Aujourd’hui, la bureaucratie est davantage étudiée comme une source d’inefficacité. Ses critiques (Merton, Crozier) ont mis en évidence que les règles impersonnelles protègent certes les individus des abus de pouvoir et des risques qu’il encourt à exécuter leur mission, mais elles les amènent à adopter un comportement routinier ayant justement pour objectif l’application de la règle ( sur conformité bureaucratique) au détriment de la productivité au point que l’organisation fonctionne pour elle – même au détriment de ses missions et donc de ses clients ou usagers. L’organisation bureaucratique est alors dénoncée pour sa rigidité.

Capital : ensemble de ce qui est possédé par un individu. Pierre Bourdieu enrichit la notion en distinguant plusieurs formes de capitaux qui n’est plus réductible au capital matériel. Si le capital économique est composé des biens dont l’individu est propriétaire, le capital social désigne l’ensemble de ses relations constituées en réseau et susceptibles d’être mobilisées à tout moment pour intercéder en sa faveur. Le capital culturel est constitué quant à lui par les titres scolaires, la familiarité avec la culture et les arts, les biens culturels, tandis que le capital symbolique s’apparente à la reconnaissance et à la légitimité accumulée par un individu dans un champ donné qui détermine la réputation, le prestige, en étant associé à des signes extérieurs ( nom de famille, généalogie, décorations, quartier de résidence) 

Champ : chez Pierre Bourdieu, il est défini par des objectifs spécifiques et encadré par ses propres règles. Il constitue un sous espace de l’espace social. On distingue de nombreux champs (artistique, politique, religieux, universitaire, médical, sportif, médiatique). Chacun d’eux met en concurrence les capitaux de ceux qui y participent autour d’enjeux qui leurs sont spécifiques. Par exemple, avec l’apparition de l’art moderne à la fin du XIXème siècle, s’opposent dans le champ artistique, la peinture académique et les avant-gardes, pour déterminer ce qui est ou n’est pas de l’art.

Configuration : La configuration sociale est un réseau d’interdépendance entre les individus. Forgé par Norbert Elias, ce terme vise à dépasser l’opposition individu – société, l’alternative holisme – individualisme qui en découle, et de proposer une alternative au concept d’interaction. La configuration signifie à la fois que si les individus ont une marge de manœuvre dans leurs actions, ils sont néanmoins soumis à des règles et interdépendants entre eux, et donc contraints de s’ajuster en permanence les uns aux autres. La réalité sociale est mouvante, évolutive et incertaine. Elle est en même temps reproduction et évolution. La configuration se rapproche du jeu c’est-à-dire « la figure globale toujours changeante que forment les joueurs » écrit Norbert Elias. Ainsi, un match de foot -ball se joue toujours avec les mêmes règles, oppose deux équipes de onze joueurs, qui pendant la durée du match sont investis corps et âmes dans leurs actions. Par définition, ils jouent ensemble donc coopèrent,  appliquent les règles tout en s’adaptant en permanence aux circonstances. L’issue du match est incertaine.

Constructivisme : méthode d’analyse des sciences sociales qui consiste à considérer, contrairement aux approches holistes, que la réalité sociale n’est pas une réalité en soi ( une chose, un objet) mais une construction réalisée par les individus et par les groupes sociaux formels ( les syndicats par exemple) ou informels  (les classes sociales). Mais en même temps, le constructivisme rejette aussi l’individualisme parce qu’il réduit selon eux l’action humaine à des principes conçus en dehors d’elle (par exemple la rationalité supposée des comportements). Le constructivisme va donc s’intéresser à la raison pratique c’est-à-dire  aux savoirs mobilisés pour agir de telle ou telle manière. Ces savoirs sont eux – mêmes de construction sociale.

Habitus : apparu au moyen âge en pour traduire le terme hexis employé par Aristote. Il est utilisé par Pierre Bourdieu. Il désigne l’ensemble de dispositions durables acquises par l’individu au cours du processus de socialisation qui détermine ses pratiques sociales, qui lui apparaissent alors comme naturelles. Il explique pour chacun les conduites ordinaires inconscientes ( les habitudes, les goûts , les priorités, les désirs, l’attitude corporelle) qui sont la conséquence de son appartenance de classe et    l’inscrivent durablement dans cette classe. L’habitus est donc un habitus de classe. On peut par exemple le caractériser par le sens de la distinction des classes supérieures, la bonne volonté culturelle des classes moyennes, le choix du nécessaire des classes populaires.

Historicité :  Alain Touraine la définit comme  « capacité la société à produire ses orientations sociales et culturelles à partir de son activité et de donner un « sens » à ces pratiques ». Elle se construit à partir de trois éléments : le mode de connaissance c’est-à-dire comment la société se représente elle – même ; l’organisation économique correspond au mode d’accumulation ; le modèle culturel définit l’éthique des pratiques sociales. Généralement, l’historicité est, par chacun de ses trois éléments, contrôlée par la classe dominante. La contestation de cette domination est à l’origine des mouvements sociaux dont l’enjeu est le contrôle de l’historicité.

Interaction : Le concept d’interaction apparait en sociologie dans la seconde moitié du XXème siècle aux Etats - unis. Il signifie que les individus créent l’ordre social par leurs interactions  dans la vie quotidienne. Cela signifie que la société n’est pas un ordre extérieur aux individus qui s’impose à eux. L’interaction est alors un échange entre deux personnes ( il y a donc unité d’action) dont les réactions sont alors conditionnées par le sens qu’il donne au comportement de l’autre. C’est donc un processus au cours duquel chacun réagit en fonction de l’interprétation qu’il fait de la situation, ce qui en conséquence, construit la situation elle – même. C’est en ce sens que pour les sociologues qui adhérent à cette méthode, les faits sociaux ne peuvent pas être extérieurs aux individus parce que construit au cours des interactions.

Stigmatisation : D’après Erwing Goffman, il s’agit d’un processus de dévaluation d’un individu aux yeux des autres en raison d’un attribut discriminant (le stigmate). Le stigmate peut - être corporel (handicap) ou comportemental, il peut être individuel ou collectif ( par exemple, être discriminé en fonction de son appartenance ethnique). La stigmatisation est en même temps une construction sociale, c’est-à-dire que les stigmates ne sont pas des attributs objectivement discriminants mais qu’ils le sont relativement à un contexte historique et culturel. Ainsi, pour Howard Becker, la stigmatisation consiste à étiqueter certains comportements comme comportements déviants.