Actu-éco : Réduction des quotas dans l'UE dans les eaux britaniques

En partenariat avec Brief.eco

L’UE et le Royaume-Uni ont conclu le 24 décembre un accord de commerce et de coopération post-Brexit encadrant leurs relations à compter du 1er janvier. Cet accord repose sur le principe du libre-échange, avec une absence de droits de douanes et de quotas dans les échanges de marchandises.

Le Royaume-Uni quittant le marché unique européen, l’accord prévoit cependant l’application de contrôles douaniers sur les produits échangés entre les deux zones et des mesures afin de préserver des conditions équitables de concurrence dans des domaines tels que les normes sociales ou environnementales et les aides d’État.

La pêche, qui fait l’objet d’un traitement particulier, a fait partie des points les plus difficiles à négocier. L’accord prévoit que la valeur des prises dans les eaux britanniques par les pêcheurs de l’UE diminue progressivement de 25 % jusqu’en juin 2026. Selon la Commission européenne, cette valeur est actuellement de 637 millions d’euros, ce qui représente 12 % de la valeur totale des prises des pêcheurs de l’UE. Après juin 2026, l’accès aux eaux britanniques devra être renégocié annuellement.

Bref ! Voilà des données intéressantes à commenter avec nos élèves à différents moments de nos programmes :

En seconde, tronc commun cela pourra être abordé en lien avec la notion de marché dans le chapitre :

En spécialité de première on se questionnera sur la politique de la concurrence dans le chapitre 

Enfin , en spécialité de terminale on pourra bien évidemment intégrer ces éléments dans le chapitre :

  • Quelles politiques économiques dans le cadre européen ?  (programme du bac année paire).

Cette actualité vous a été proposée par Brief.éco qui explique et met en perspective l’actualité de la semaine.

Pour en savoir plus, accédez au site brief.éco

Lire les derniers actu-éco