L’équilibre micro-économique du producteur et du consommateur - Les principales définitions

Allocation des ressources : processus par lequel les facteurs de production et les biens et services produits sont affectés aux différents usages possibles et entre les différents agents économiques.

 

Contrainte de budget : dans la théorie néoclassique,n les agents économiques ont un budget limité qui exerce une contrainte sur leurs choix. La rationalité économique se caractérise alors par des comportements de maximisation sous contrainte de budget.

 

Coûts de production : Ensemble des dépenses nécessaires à la production d’un bien, c’est-à-dire les salaires, l’achat des biens d’équipement, l’achat de consommations intermédiaires et les taxes.

 

Coût d’opportunité : Ce à quoi un individu renonce quand il fait un choix.

 

Gain à l’échange : Gain qui découle de la spécialisation d’une entreprise ou d’un pays dans la production d’un bien ou d’un service pour lequel il dispose de la technique de production la plus efficace ou qui nécessite l’utilisation intensive d’un facteur de production disponible de façon relativement abondante.

 

Productivité : indicateur d’efficacité de la combinaison productive. Le calcul de la productivité met en rapport le volume de production réalisé avec la quantité de facteurs de production utilisée.

 

Productivité globale des facteurs : La productivité globale des facteurs (PGF) renvoie à l’efficacité globale de la combinaison productive. Elle dépend du progrès technique, du degré de concurrence, de la qualité des infrastructures publiques, du climat (conditions plus ou moins favorables pour la production), etc. Quand la PGF augmente, cela signifie qu’à quantité de travail et de capital égales, la production augmente.

 

Productivité marginale d’un facteur : variation de la production engendrée par l’utilisation d’une unité supplémentaire du facteur.

Profit : revenu lié à la détention de capital.

Recette totale : elle correspond au chiffre d’affaires, c’est-à-dire à la valeur des ventes d’une entreprise au cours d’une période donnée (prix × quantité vendue). La recette moyenne s’obtient en divisant la recette totale par la quantité vendue.

 

Recette marginale : elle correspond à la variation de la recette totale générée par la vente d’une unité supplémentaire.

 

Utilité : Selon la théorie néoclassique, l’utilité d’un panier de consommation quelconque (combinaison de quantités de biens x et y consommées par un individu), mesure la satisfaction globale qu’un individu retire de la consommation de ce panier de biens.

 

Utilité marginale : variation de l’utilité procurée par la dernière unité de bien consommée. C’est la dérivée de la fonction d’utilité par rapport à la quantité consommée.