Exercice
Exercice de cours

Question 3. Quels sont les critères de distinction des entreprises ?

Difficultés 
Exercice 1 - - Complétez le schéma suivant avec les termes proposés

Réduire les coûts en réalisant des économies d’échelle; réduire les coûts en évitant les frais intermédiaires et les coûts de transaction; multiplier les occasions de profit en investissant dans de nouveaux secteurs porteurs;
limiter la concurrence en éliminant une entreprise du même secteur; limiter l’incertitude en maîtrisant l’approvisionnement et les débouchés; diversifier l’activité pour limiter les risques; réduire les coûts en mutualisant les moyens de production (synergie); les avantages attendus de la concentration; concentration horizontale; concentration verticale; concentration conglomérale; acquérir une taille critique pour mieux s’imposer au niveau des clients et des fournisseurs.

Difficultés 
Exercice 2 - Le marché mondial du pneu

  1. Faites une phrase donnant la signification du chiffre concernant Michelin

  2. Quelle est la nationalité des groupes Bridgestone et Goodyear ?

  3. Quelle est la particularité du marché mondial du pneu ?

Difficultés 
Exercice 3 - Poids des groupes étrangers dans le système productif français

  1. Donnez une définition de la valeur ajoutée
  2. Faites une phrase indiquant la signification des chiffres de l’année 2007
  3. Donnez des exemples de groupes étrangers
  4. Commentez l’évolution des effectifs et de la valeur ajoutée des groupes étrangers en France

 

Difficultés 
Exercice 4 - L’auto-entrepreneur

J’ai lancé le régime de l’auto-entrepreneur pour permettre à tous les Français qui avaient un projet mais n’osaient pas le concrétiser d’enfin se lancer. (..) Accessible à tous, il permet de s’inscrire en seulement quelques minutes entièrement sur internet. L’auto-entrepreneur n’a à payer qu’un seul prélèvement fiscal et social équivalent à 13 % de son chiffre d’affaires mensuel pour les activités de revente, à 20,5 % pour les activités libérales, et à 23 % pour les activités de services. Si l’auto-entrepreneur ne réalise pas de chiffre d’affaires, il n’a pas de charge à payer. De même si l’auto entrepreneur décide de mettre un terme à son activité, cela ne lui coutera rien non plus.

Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services et de la consommation.

Pour bénéficier du dispositif de l’auto-entrepreneur, l’entreprise individuelle doit relever du régime fiscal de la micro entreprise, c'est-à-dire réaliser un chiffre d’affaires qui ne doit pas dépasser en 2010: 80300 €  HT pour une activité achat/vente et 32100 € pour une activité de prestations de services. L’entreprise est en franchise de TVA .

Source: http://www.lautoentrepreneur.fr
 

  1. Pourquoi le gouvernement a-t-il décidé de créer le régime de l’auto-entrepreneur ?

  2. Expliquez la phrase soulignée

  3. Quels sont les différents avantages de ce régime ?

Difficultés 
Exercice 5 - France Télécom: du monopole à la concurrence

France Telecom est aujourd'hui un des principaux opérateurs de télécommunication dans le monde, fournissant des services à plus de 170 millions de clients sur les cinq continents (dont 120 millions sous la marque Orange), réalisant un chiffre d'affaires de 52,9 milliards d'euros pour l'année 2007 et employant près de 187000 personnes. L'entreprise développe et commercialise trois grandes familles de services :

  • Les services de communication résidentiels qui utilisent principalement la traditionnelle ligne fixe (leader européen de l'internet haut-débit - ADSL - avec près de 1,2 million de clients);
  • Les services de communication personnels (c'est-à-dire mobiles : France Télécom est le n°3 en Europe pour les services mobiles avec près de 110 millions de clients);
  • Les services de communication d'entreprise (avec Orange Business Services, le groupe est un des leaders mondiaux qui fournit des services de télécommunication à près de 3 750 multinationales).

Son métier évoluant de fournisseur de services publics en situation de monopole à celui de prestataire de services aux consommateurs sur un marché concurrentiel, le statut juridique de France Télécom a dû s'adapter au terme d'un processus en plusieurs étapes. Auparavant, le budget des télécommunications était inscrit au budget annexe des PTT et adopté chaque année par le Parlement. Mais avec la loi du 2 juillet 1990, France Telecom devient un exploitant de droit public, doté d'une personnalité morale distincte de l'État et aussi d'une autonomie financière. Une seconde loi votée en juillet 1996 transforme l'exploitant public en société anonyme dont l'État est le seul actionnaire. A partir de là, va s'opérer la privatisation progressive du capital de l'entreprise, avec notamment l'ouverture du capital de la nouvelle société anonyme en 1997 et en 1998, puis avec le retrait progressif de l'État qui cède, en septembre 2004, une partie de ses actions pour passer en-dessous de la barre symbolique des 50%. Cent quinze ans après sa nationalisation, le téléphone redevient un service privé. Le désengagement de l'État se poursuit en 2007, où celui-ci cède encore à nouveau 5% de sa participation à France Télécom qui est portée alors à 27% du capital.

Source: http://www.melchior.fr/France-Telecom-du-monopole-a.9893.0.html
 

  1. Que produit France télécom ?

  2. Quel est aujourd’hui le statut de France Télécom ?

  3. Expliquez comment s’opère le changement de statut

  4. Donnez un exemple récent d’entreprise ayant connue le même processus

Difficultés 
Exercice 6 - Fusion Banques Populaires - Caisses d’Epargne : un mastodonte est né

Caisse d'Épargne et Banque Populaire, qui ont annoncé leur rapprochement, devraient former un mastodonte bancaire à l'organisation complexe, avec près de 120 000 salariés et 8 000 agences en France, au service de 36 millions de clients. Voici les principales caractéristiques de ce nouvel ensemble.

STRUCTURE
Caisse d'Épargne et Banque Populaire sont deux banques mutualistes, détenant à parts égales une société cotée en Bourse, Natixis. Le groupe fusionné devrait être gouverné par un directoire et un conseil de surveillance. Le groupe Caisse d'Épargne rassemble pour sa part 17 Caisses d'Épargne régionales et est détenu par 3,7 millions de sociétaires. Le groupe Banque populaire rassemble 20 banques régionales, détenues par 3,4 millions de sociétaires. De plus, en juillet 2008, elle a fait l'acquisition de sept banques régionales rachetées à HSBC.

RÉSEAU
Caisse d'Épargne dispose d'un réseau de 4 780 agences et se positionne au 3e rang des banques françaises en termes de réseau bancaire, derrière le Crédit agricole et le Crédit mutuel.
Banque populaire, qui possède de son côté 3 370 agences en France, est au 4e rang.

EFFECTIFS
Le groupe Caisse d'Épargne emploie 52 000 personnes et la Banque Populaire 44 380 personnes. À cela s'ajoutent les 22 000 salariés de Natixis. Les synergies nées de la fusion devraient affecter les directions où 1 200 à 2 000 postes sont menacés, selon les syndicats. Par ailleurs, Caisse d'Épargne a dans ses cartons un plan visant à supprimer 4 500 emplois. Ce plan est pour l'instant gelé, dans l'attente de la fusion.

CLIENTS
Fin 2008, Caisse d'Épargne avait environ 27 millions de clients tandis que Banque populaire en avait 9,4.

MONTANT DES DÉPÔTS
Fin 2007, 358 milliards d'euros étaient déposés sur les comptes de Caisse d'Épargne et 100,4 milliards sur ceux de Banque populaire. Le rapprochement des deux groupes devrait donner naissance à la 2e banque française en termes de dépôts, derrière le Crédit mutuel.

Source: Le point, le 26/02/2009.
 

  1. Qu’est-ce qu’une banque mutualiste ?
  2. Quel type de concentration illustre cette fusion ?
  3. Quels sont les avantages attendus d’une telle fusion ?
  4. Quelles sont les craintes que font naître cette fusion ?

> > Voir le site pour répondre

Difficultés 
Exercice 7 - Principaux résultats des groupes selon leur taille au 1er janvier 2007

  1. Faites une phrase donnant la signification des chiffres en caractères gras et soulignés
  2. Donnez quelques exemples de groupes  français et de groupes étrangers installés en France
  3. Calculez la part des groupes de 0 à 499 salariés dans l’ensemble des groupes et la part du chiffre d’affaires qu’ils réalisent par rapport au chiffre d’affaires total
Difficultés 
Exercice 8 - L’entreprise Vankemmel

Charles Vankemmel est artisan matelassier. Au décès de son père, il  reprend l’entreprise artisanale et se spécialise dans la fabrication artisanale de literies spécialisées. Il travaille avec son épouse et un salarié. En 2000, l’entreprise individuelle devient une EURL, essentiellement pour protéger les biens personnels de la famille. Parce qu’elle se soucie avant tout des attentes de la clientèle, l’entreprise connait un succès de plus en plus important.  En 2004, Charles Vankemmel souhaite agrandir l’atelier pour pouvoir faire face aux commandes. Pour financer cette opération, il transforme l’entreprise Vankemmel en SARL au capital comptable de 50000 euros. Il apporte 60 % de ce capital, a cinq associés et est nommé gérant.

Le marché s’étend grâce à des actions publicitaires et une réputation de qualité. L’atelier construit en 2004 n’est plus assez spacieux et le magasin trop exigu. Charles prend le risque de «passer à la vitesse supérieure»: la SARL Vankemmel est transformée en Vankemmel SA. Il y a 9 actionnaires et chacun apporte 10000 euros. Charles Vankemmel n’est plus majoritaire, il détient 30 % du capital mais il est nommé PDG par l’ensemble des actionnaires.
 

Complétez le tableau ci-dessous à l’aide du texte et de votre cours :