Question 2. Comment les monopoles exercent-ils un pouvoir de marché ?

Synthèse

Déroulé du chapitre :

Question 1. Qu'est-ce qu'un marché imparfaitement concurrentiel ?

Question 2. Comment les monopoles exercent-ils un pouvoir de marché ?

Question 3. Comment les oligopoles exercent-ils un pouvoir de marché ?

Question 4. Pourquoi et comment rendre les marchés plus concurrentiels ?

Conforme au programme officiel (BO)

Des raisons technologiques (l’innovation par exemple) ou des conditions particulières de production (des économies d’échelle résultant de coûts fixes élevés par exemples), voire même des décisions juridiques (une loi qui protège de la concurrence) font naître différents types de monopoles : monopole d’innovation, naturel ou institutionnel. Ils sont la conséquence de barrières stratégiques érigées par l’entreprise ou le résultat naturel ou décidé politiquement de barrières structurelles.

Le monopole est une organisation du marché moins efficace que celle du marché de concurrence parfaite car le prix de vente est supérieur et la quantité offerte est inférieure à ce qui résulterait d’une situation de concurrence parfaite. Comme le dit Jacques Généreux dans le document «  Le monopole produirait moins de richesse et les fait payer plus cher à la collectivité ». L’équilibre du monopole est donc sous-optimal, car il diminue le bien-être (mesuré en termes de surplus économiques) de la société en générant une perte sèche. Celle-ci correspond à la partie du surplus économique qui est perdu pour toute la collectivité.

Notions

Structure de marché dans laquelle une seule entreprise vend un produit unique pour lequel il n’y a pas de substitut proche face à une multitude d’acheteurs.
Forme de monopole reposant sur des conditions particulières de production, à savoir des économies d'échelle permises par des coûts fixés élevés, ce qui fait que les entreprises concurrentes ne seraient pas rentables.
Forme de monopole résultant de la fabrication par l'entreprise d'un nouveau produit.