Prime exceptionnel du secteur marchand non agricole : dite prime Macron

En partenariat avec Brief.eco

Au premier trimestre 2019, près d’une entreprise sur cinq (18 %) du secteur marchand non agricole a versé la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (Pepa), dite prime Macron, à certains de ses salariés, selon une étude publiée en juillet dernier par l’institut national de statistiques Insee. 14 % des salariés en ont bénéficié pour un montant moyen de 419 euros. Le secteur marchand regroupe la production de biens et services faisant l’objet d’une rétribution financière, notamment l’industrie, la construction, le commerce, les transports et les services.

Ce dispositif a été voté par le Parlement en décembre 2018 dans le contexte du mouvement des « Gilets jaunes ». Il permet aux entreprises de verser une prime exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu d’un montant maximal de 1 000 euros aux salariés dont la rémunération n’excède pas un plafond fixé par l’entreprise et dans tous les cas inférieur ou égal à trois Smic annuels. Il a été réactivé en mars et peut être utilisé jusqu’à fin août par les entreprises.


L’étude de l’Insee montre que plus les entreprises emploient de salariés, plus elles ont été nombreuses à verser la prime. C’est ainsi le cas de 58 % des établissements de 1 000 salariés ou plus contre 15 % de ceux de moins de 10 salariés. Ces derniers ont versé un montant de prime supérieur à celui des grandes entreprises : 524 euros contre 456 euros en moyenne.

BREF ! Des chiffres intéressants à commenter dans le cadre de nos programmes :

En seconde on pourra les inclure dans le chapitre :

Quelles relations entre la diplôme l’emploi et le salaire ? 

En spécialité de première, le chapitre :

Comment les entreprises sont -elles organisées et gouvernées?  permet de mettre en lumière le interactions des des entreprises de l' Etat et de la société civile (ici entreprises, gouvernement et action des Gilets jaunes) .

Enfin, le thème de spécialité de terminale :

Comment lutter contre le chômage ? qui invite à une réflexion sur les mécanismes des politiques de soutien de la demande et sur les les effets de l ‘action des des institutions , peut également s’appuyer sur ces données.

Cette actualité vous a été proposée par Brief.éco qui explique et met en perspective l’actualité de la semaine.

Pour en savoir plus, accédez au site brief.éco

Lire les derniers Actu.éco :