Evolution du niveau de vie des ménages

En partenariat avec Brief.eco

En 2018, en France, le niveau de vie des ménages après redistribution a évolué de façon contrastée entre les plus aisés et les plus modestes, selon une étude de l’INSEE publiée en mi-septembre dernier. Le niveau de vie après redistribution d’un ménage correspond à l’ensemble de ses revenus (activité, chômage, retraite, patrimoine) après paiement des impôts directs et perception des prestations sociales, divisé par le nombre de personnes qui le composent (pondérées en fonction de leur âge). Le niveau de vie est le même pour tous les individus d’un même ménage.


En 2018, les 10 % les plus modestes de la population, situés sous le premier décile, ont un niveau de vie inférieur à 11 210 euros. Il a baissé de 1,5 % en euros constants (corrigés de l’inflation) par rapport à l’année précédente, principalement en raison de la baisse de cinq euros des allocations logement. À l’inverse, le niveau de vie des 10 % les plus aisés, situés au-dessus du neuvième décile, a augmenté de 0,6 % en 2018 par rapport à 2017. Cette hausse s’explique surtout par la progression de leurs revenus du patrimoine. Leur niveau de vie était supérieur à 39 130 euros.

BREF ! voilà des données qui s’intègrent à différents niveaux de nos programmes :

En seconde tronc commun on peut aborder la méthodologie en travaillant sur valeur réelle/valeur nominale ou la notion de moyenne arithmétique, on peut aussi questionner les élèves sur les inégalités de revenus en lien avec l’item sur les limites du PIB

De même en classe de spécialité de première, le chapitre

Enfin le chapitre de terminale spécialité 

Cette actualité vous a été proposée par Brief.éco qui explique et met en perspective l’actualité de la semaine.

Pour en savoir plus, accédez au site brief.éco

    Cette actualité vous a été proposée dans le cadre d'un partenariat avec Brief.éco qui explique et met en perspective l’actualité de la semaine.

    Lire les derniers Actu.éco :