Actu-éco : Un porte-conteneurs en travers du Canal de Suez

En partenariat avec Brief.eco

Le Fonds monétaire international définit la mondialisation comme « l’interdépendance économique croissante de l’ensemble des pays du monde, provoquée par l’augmentation du volume et de la variété des transactions transfrontières de biens et de services, ainsi que des flux internationaux de capitaux, en même temps que par la diffusion accélérée et généralisée de la technologie ».

Le transport maritime a été le facteur clé de la mondialisation« en accompagnant la croissance des échanges internationaux et en contribuant à redessiner l’espace productif mondial », explique le géographe français Antoine Frémont dans un article publié en 2019.

Il favorise, pour une même entreprise, le fait de scinder les fonctions de conception, de production des composants, d’assemblage et de les répartir dans différents pôles. Le transport maritime représente aujourd’hui 90 % du commerce. Inventé en 1956, le conteneur est une boîte standardisée correspondant au gabarit des remorques routières et permettant l’acheminement de marchandises. Cette évolution s’est accompagnée d’une augmentation de la taille des navires.

L’économiste britannique Martin Stopford explique dans un article publié en 2010 que l’augmentation de la taille des navires et l’amélioration de leur efficacité a entraîné une baisse significative du coût du transport. Les navires de commerce ont  ainsi transporté 11 milliards de tonnes de marchandises en 2019, soit deux fois plus qu’il y a 20 ans, selon  un rapport de la CNUCED publié en 2020.

Bref ! Voici des éléments intéressants à commenter dans le cadre de nos programmes :

En seconde tronc commun on pourra faire un lien vers le chapitre  :

En spécialité de première : il sera possible d’évoquer ces données dans le chapitre :

Enfin en spécialité de terminale on pourra exploiter ces éléments  dans le thème :

Cette actualité vous a été proposée par Brief.éco qui explique et met en perspective l’actualité de la semaine.

Pour en savoir plus, accédez au site brief.éco