Actu-éco : L'avenir des cryptomonnaies

En partenariat avec Brief.eco

Le cours du bitcoin, une cryptomonnaie permettant des transactions sans autorité centralisée, a dépassé pour la première fois les 55000 dollars, vendredi 19 février.

Son cours a chuté depuis, après sa description par la secrétaire américaine au Trésor comme « un actif hautement spéculatif » . Début février, le groupe automobile Tesla, dirigé par le milliardaire américain Elon Musk, a annoncé avoir effectué un investissement de 1,5 milliard de dollars dans le bitcoin, afin de « diversifier et maximiser le rendement » de ses liquidités. Il prévoit également d’accepter prochainement cette cryptomonnaie comme moyen de paiement. Sur le site de France 24, l’économiste française Nathalie Janson estime que ces annonces « constituent aussi un signal fort que le bitcoin a acquis une certaine normalité financière ». Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a déclaré vendredi que cette cryptomonnaie « nous échappe complètement ». Selon lui, « c’est une monnaie privée qui peut d’ailleurs avoir ses intérêts. Certains peuvent librement spéculer sur le bitcoin, ils prennent chacun leurs risques ».

bref ! Voici des éléments intéressants à commenter dans le cadre de nos programmes :

En seconde tronc commun on pourra faire un lien vers le chapitre :

En première spécialité il sera possible d’évoquer ces données dans le chapitre :

Enfin en spécialité de terminale on pourra y faire référence dans le cadre du thème :

  • Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ?  et notamment sur la question du rôle des banques centrales dans la supervision. (chapitre année paire)

Cette actualité vous a été proposée par Brief.éco qui explique et met en perspective l’actualité de la semaine.

Pour en savoir plus, accédez au site brief.éco