Sylvie Goulard : Quelle place pour le Parlement européen ?