Nouveau déficit de la Sécurité sociale

Nouveau déficit de la Sécurité sociale. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020, présenté lundi par le gouvernement, prévoit que le déficit de la Sécurité sociale atteindra 5,4 milliards d’euros en 2019. Les branches vieillesse et maladie s’annoncent déficitaires, quand celle réunissant les accidents du travail et les maladies professionnelles et celle de la famille resteront bénéficiaires.

Pourquoi ça compte. Il y a un an, le PLFSS prévoyait un excédent de 700 millions d’euros en 2019, le premier depuis 2001. La dégradation du solde s’explique principalement par les mesures d’urgence adoptées pour répondre à la crise des « Gilets jaunes », telles que l’exonération de cotisations salariales sur les heures supplémentaires. Au quatrième trimestre 2018, la dette des administrations de la Sécurité sociale, alimentée par les déficits successifs, représentait 8,8 % de l’ensemble de la dette publique, selon l’institut de statistiques Insee.