Capital (sens économique)

Définition :

Ensemble des biens destinés à la production de nouveaux biens.

L'essentiel :

Le capital prend en économie différentes acceptions. Il peut être technique et financier. Le capital financier est un ensemble d’actifs, titres et droits de propriété, qui génèrent une rémunération telle que des dividendes ou des intérêts. Le capital technique est le sens le plus souvent retenu. Il s'agit alors des biens mobilisés pour produire.

Afin de produire, les entreprises utilisent deux facteurs de production que sont le travail et le capital technique. Le capital technique se décompose en capital fixe et en capital circulant. Le capital circulant désigne le capital qui est transformé ou détruit au cours du processus de production.  Il s’agit des biens intermédiaires tels que les matières premières et les produits semi-finis. Le capital fixe est le capital technique durable utilisé durant plusieurs cycles de production. Ce sont essentiellement des biens d’équipement et des locaux. Les entreprises mobilisent plus ou moins de capital selon leur activité, c’est ce qui détermine leur combinaison productive c’est-à-dire la proportion de capital technique et de travail utilisée pour produire. L’intensité capitalistique, mesurée par le rapport entre la quantité de capital et de travail utilisée pour produire dépend donc de l’investissement. C’est un détour de production, comme l’a nommé l’économiste autrichien Eugen von Böhm-Bawerk (1852-1914).  Il explique ainsi qu’il est efficace de faire un détour, pour être capable ultérieurement de produire plus ou plus rapidement. Ce détour de production consiste à réaliser un investissement qui se traduit mécaniquement par un allongement du processus de production. Il justifie le recours au capital supplémentaire en comparant l’avantage d’une canalisation, d’un seau et du recours à la rivière à chaque fois qu’on a soif. Le choix de la canalisation demande un effort présent mais a un rendement futur évident. Investir, c’est-à-dire injecter du capital dans le procès de production est donc rationnel.

Si le capital ou plus précisément l’accroissement du capital par l’investissement est vu par Böhm-Bawerk comme un moteur d’efficacité, il a été analysé auparavant de façon très différente par Marx. L’œuvre majeure de Karl Marx est intitulée Le capital (1867), c’est dire l’importance du concept chez Marx. Mais le sens qu’il donne à la notion est éloignée du capital technique comme « chose ». Marx et les marxistes perçoivent le capital comme un moyen caractérisant le rapport d’exploitation propre au système capitaliste. Selon Marx, seul le travail crée la valeur et le capital n’est que transmetteur de valeur ; il permet le procès argent-marchandise-argent (A-M-A) par le bais de l’exploitation de la force de travail. C’est ce mouvement circulaire qui transforme l’argent en capital, la marchandise servant d’intermédiaire. Marx veut montrer que dans un échange traditionnel, le but est la consommation de la marchandise et le processus est donc le suivant : marchandise-argent-marchandise (M-A-M). C’est l’échange de marchandise qui est premier. En revanche, l’échange dans le système capitaliste est fondé sur la circulation de l’argent de façon à dégager de la plus-value. Marx considère que le capitalisme est caractérisé par certaines lois qui lui sont consubstantielles, en particulier la loi d’accumulation du capital. En investissant, les capitalistes augmentent sans cesse le stock de capital.

Voir le cours de Première Comment les entreprises sont-elles organisées et gouvernées ?