L’épidémie de Covid-19, un révélateur des inégalités

L’épidémie de Covid-19, un révélateur des inégalités

Présentation en vidéo : 

 En collaboration avec Vie publique

Enseignant ? Connectez-vous ou créez votre compte personnel pour accéder à l'ensemble des corrigés. 

Durée : 3 heures

Modalité : travail personnel de l’élève, en classe ou à la maison.

Objectifs d’apprentissage :

  • Savoir identifier les multiples facteurs de structuration et de hiérarchisation de l’espace social (catégorie socioprofessionnelle, revenu, diplôme, composition du ménage, position dans le cycle de vie, sexe, lieu de résidence).
  • Comprendre que les inégalités économiques et sociales présentent un caractère multiforme et cumulatif.
  • Savoir interpréter les principaux outils de mesure statique des inégalités : les quantiles.

Compétences transversales travaillées :

  • Mobilisation des connaissances.
  • Analyse et mobilisation de documents de natures diverses.
  • Maîtrise de l’expression écrite et orale (argumenter, synthétiser).

Problématique

En quoi la Covid-19 contribue-t-elle à révéler les inégalités qui structurent l’espace social en France et leur cumul ?

Activité 1 – Préciser la notion d’inégalité

Texte 1

Toutes les sociétés humaines offrent le spectacle d'un certain nombre de disparités, plus ou moins accentuées, entre leurs membres. Chacun convient immédiatement que le chômeur de longue durée est aujourd'hui aussi peu l'égal du P.-D.G. d'une grande entreprise que le serf du Moyen Âge pouvait l'être du roi ou même seulement de son seigneur. Néanmoins, la définition de ce qu'est une inégalité sociale présente un certain nombre de difficultés, qu'il est indispensable de surmonter pour éviter que la notion ne reste floue et propice à des confusions.

Nous en proposerons la définition suivante : une inégalité sociale est le résultat d'une distribution inégale, au sens mathématique de l'expression, entre les membres d'une société des ressources de cette dernière, due aux structures mêmes de cette société et faisant naître un sentiment d'injustice au sein de ses membres. Les éléments de cette définition appellent chacun un bref commentaire, essentiellement pour en souligner le caractère problématique et donc discutable (…). La référence à la notion d'inégalité mathématique offre le double avantage de la simplicité et de l'univocité : elle est sans ambiguïté. Elle s'impose donc à ce titre, et toute définition des inégalités sociales y fait implicitement ou explicitement référence.

Une unité de mesure étant définie (mètre, année, franc, etc.), il y a inégalité mathématique entre deux grandeurs quand l'une est supérieure à l'autre. Par analogie, on peut dire qu'il y a inégalité entre deux membres d'une même société dès lors que l'un se trouve davantage doté de ressources qu'un autre : les ressources de l'un sont en quantité supérieure à celles de l'autre. Par exemple, A dispose d'un revenu annuel supérieur à B ; ou encore l'espérance de vie de A est supérieure à celle de B.

On pourra alors construire différents indicateurs statistiques d'inégalités : écarts par rapport à la moyenne, écarts par rapport à la médiane, classement des populations étudiées par quantiles (déciles, quartiles, centiles), etc. On disposera ainsi de données homogènes qui permettront des comparaisons dans le temps et dans l'espace. Surtout, on disposera de résultats qui, possédant l'apparente neutralité du chiffre, ne seront pas contestables, dans un domaine qui, par définition, prête aux débats et aux discordes.

Bien que claire, cette construction de la notion d'inégalité sociale prenant appui sur le concept mathématique d'inégalité ne va pas sans poser différents problèmes. En premier lieu, elle présuppose que toute réalité soit définissable en des termes qui la rendent mesurable, donc en définitive quantifiable. Or comment par exemple mesurer les disparités de qualité de vie ? Il n'est pas certain que les données disponibles quant au niveau de vie (pouvoir d'achat du revenu disponible, montant du patrimoine) en rendent parfaitement ou exhaustivement compte, bien au contraire.

En second lieu, toute mesure est discrète, au sens mathématique de ce terme : elle ne s'attache qu'à un aspect partiel d'une réalité complexe qu'elle décompose. Elle risque ainsi de négliger les rapports, les interactions entre les différents aspects de cette réalité et les phénomènes qui en résultent. Or nous verrons plus loin que les inégalités sociales présentent un caractère systémique (elles forment système), conduisant à une accumulation de handicaps ou, au contraire, d'avantages et de privilèges, qu'un tableau analytique de données chiffrées ne saisit pas et risque même d'occulter. Si la qualité de vie se laisse difficilement approcher de manière quantitative et ne se réduit en tout cas pas au niveau de vie, c'est non seulement parce qu'elle intègre d'autres dimensions que ce seul dernier, mais aussi et surtout parce qu'elle est en définitive la résultante de toutes les dimensions de la vie, laquelle résultante ne se réduit pas à une simple somme de données chiffrées.

Source : Alain BIHR, Roland PFEFFERKORN, « INÉGALITÉS - Analyse et critique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2020.

1. Définir

Facile

Surlignez dans ce texte les éléments qui doivent apparaître dans la définition des inégalités.

2. Illustrer

Facile

En détaillant la portée de l’exemple suivant, retrouvez les traits fondamentaux de la définition des inégalités. 

21 % des enfants de moins de 18 ans sont sous le seuil de pauvreté en 2018 contre 14,8% des Français en moyenne.

Source : Vie publique, « Niveau de vie : des inégalités en hausse en 2018 », 16 septembre 2020.

3. Distinguer inégalité naturelle et inégalité économique/sociale

Facile

Dans les propositions suivantes, qu’est-ce qui NE peut PAS être considéré comme une inégalité économique ou sociale.

Texte 2 Inégalités entre qui ?

Là où les sociologues détaillent fortement les types d’inégalités (les inégalités de « quoi ») mais ont un registre assez limité des « qui » touchés par les inégalités, les approches orientées par la volonté d’action politique ont plutôt une attitude inverse, elles détaillent faiblement les types d’inégalités mais sont bien plus détaillées sur les « qui » concernés. La présentation par le site du défenseur des droits (qui a intégré dans son action les activités de la HALDE*) fait bien apparaître cette tendance. Son site web indique d’emblée qu’ « une discrimination est une inégalité de traitement fondée sur un critère prohibé par la loi, dans un domaine visé par la loi ». Puis, met plutôt en évidence des « critères » et indique alors en mineur des « domaines » (l’emploi, l’éducation, le logement, le service public et l’accès aux biens et aux services). Ce qui est mis en exergue, ce sont bien les groupes de personnes qui risquent de se trouver en situations défavorisées, ce n’est pas principalement la nature de l’inégalité qui risquerait de les frapper. 

Source : Galland Olivier, Lemel Yannick, Sociologie des inégalités, Armand Colin, « U », 2018.

* Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité

1. Déduire 

Facile

Inégalité et discrimination sont-ils synonymes ?

2. Points de vigilance

Difficile

Justifiez ces phrases et donnez au moins un exemple : 

a) Toute différence n’est pas nécessairement perçue comme une inégalité.

b) Inégalités et justice sociale ne relèvent pas de la même perspective.

c) Toute discrimination relève d’une inégalité.

Activité 2 - La surmortalité due à la Covid-19 en Seine-Saint-Denis

Modalité : En présentiel, accès internet nécessaire / Distanciel possible.

En s'appuyant sur le document de Vie publique "Covid-19 : pourquoi une surmortalité en Seine-Saint-Denis ?"

a) Maîtrise des savoir-faire statistiques

Facile

Que signifie la phrase suivante : « En Seine-Saint-Denis, le taux de surmortalité a atteint 134 % durant le pic de la pandémie de Covid-19, entre le 1er mars et le 19 avril 2020, contre 99 % pour les Parisiens » ? Vous pouvez vous aider du lien proposé vers les données de l’Insee.

  • On compte plus de deux fois plus de décès en Seine-Saint-Denis que dans le reste de la France entre le 1er mars et le 19 avril 2020 ?
  • On compte plus de deux fois plus de décès en Seine-Saint-Denis entre le 1er mars et le 19 avril 2020 qu’à la même période en 2019 ?

b) Maîtrise des savoir-faire statistiques

Facile

Insérez alors la donnée parisienne dans une phrase significative.

 

 

c) Déduire :

Facile

De quelle inégalité s’agit-il ?

 

d) Expliquer

Facile

Relevez les inégalités que subit la population séquano-dionysienne puis établissez explicitement le mécanisme qui relie chaque inégalité à la plus grande exposition ou vulnérabilité face au virus. Vous pouvez être amené à aller sur le site de l’Insee ou à suivre le lien vers le site de l’Ined.

Travail collaboratif : la classe peut être divisée en 3 groupes qui complètent un traitement de texte collaboratif en ligne (« Pad »). Les pads sont accessibles depuis l’ENT des établissements. Sinon, le logiciel libre « Framapad » peut être utilisé.

Groupe 1 – Une population plus souvent mal-logée

Groupe 2 - Une population plus souvent immigrée

Groupe 3 – Une population inégale dans l’accès aux soins

e) Expliquer

Facile

Montrez que les inégalités économiques et sociales peuvent se cumuler. Plusieurs exemples peuvent être donnés.

Argumenter à l'écrit

Rédiger une séquence argumentative

Modéré

Rédigez une séquence argumentative permettant de répondre à la problématique : "En quoi la Covid-19 contribue-t-elle à révéler les inégalités qui structurent l’espace social en France et leur cumul ?"

Rappel du professeur : la capacité à rédiger des séquences argumentatives permet de répondre aux raisonnements et aux dissertations en SES. Dans un cadre d’apprentissage, il peut être pertinent d’en distinguer trois étapes : l’affirmation, l’explication et l’illustration. Toutefois, l’ordre de ces étapes peut être modifié. 

Entraînement au baccalauréat

Épreuve composée

Deuxième partie : Étude d’un document (6 points)

A partir du document de Vie publique "Les inégalités salariales persistent entre les femmes et les hommes"

Document : Écarts de rémunération et de temps de travail moyens entre les femmes et les hommes en 2017

Facile

Questions :

1. À l’aide des données du document, caractérisez les écarts de rémunération et de temps de travail moyens entre hommes et femmes en 2017. (2 points)

2. À l’aide des données du document et de vos connaissances, présentez différents facteurs de hiérarchisation de l’espace social. (4 points)

Exercice d’entraînement :

Deuxième partie : Étude d’un document (6 points)

Document : Espérance de vie à 35 ans par quartile de niveau de vie mensuel et diplôme entre 2012 et 2016

Facile

Questions :

1. À l’aide des données du document, caractérisez les écarts d’espérance de vie entre les hommes entre 2012 et 2016. (2 points)

2. A l’aide des données du document et de vos connaissances, montrez que les inégalités économiques et sociales présentent un caractère multiforme et cumulatif. (4 points)

    Entraînement à l’oral argumenté : 5 minutes

    « Toutes les vies ne se valent pas » écrit le sociologue Didier Fassin, titulaire de la chaire Santé publique au Collège de France depuis 2019. Quels arguments pouvez-vous développer en SES pour convaincre l’auditoire de la justesse de cette affirmation ?

    Documents d’appui :

    Apports du professeur : Qu'est-ce qu'argumenter ?

    C'est un des moyens utilisés pour convaincre par la mise en œuvre d’un raisonnement dans une situation de communication impliquant un orateur, un message et un récepteur (source : Philippe Breton, L’argumentation dans la communication, Repères, La découverte, 2016).

    L’orateur veut convaincre d’adhérer à l’opinion* qu’il propose à l'auditoire, dans un cadre éthique sans manipulation.

    Selon P.Breton :

    • argumenter c'est communiquer
    • argumenter n'est pas convaincre à tout prix
    • argumenter c'est proposer une opinion* par le biais d'un raisonnement (hypothèses, faits, mécanisme d’explication, illustrations).

    * Opinion : point de vue, thèse, cause ou représentation défendue par un orateur. Pour être transportée vers l’auditoire, l’opinion est mise sous la forme d’arguments.

    Exercice : Exemple d’une argumentation radiophonique

    Facile

    Exemple d’une argumentation radiophonique par l’économiste Nadine Levratto: France culture, Le temps du débat, « A quoi sont liées les inégalités territoriales face à la Covid-19 ? », 17 juillet 2020. (de 15’12 à 17’42)

    Extrait - Pourquoi certains territoires sont plus touchés que d’autres ?

    Pour revenir à votre question au sujet de la Seine-Saint-Denis alors oui ce département a fait partie pour tout un tas de raisons des départements les plus, les plus touchés par l’épidémie et euh en contrepartie ou en revanche, il y a eu des départements qui au contraire étaient étonnamment peu touchés et c’est ça qui était quand même à la fois surprenant et intéressant à creuser pour comprendre justement pourquoi en certains endroits il semblait y avoir une prévalence et des conséquences beaucoup plus importantes que dans d’autres et euh ce cas de la Seine-Saint-Denis est vraiment emblématique euh d’un territoire un peu comme la Guyane hein d’une certaine façon si … on pourra en reparler peut-être tout à l’heure mais qui concentre toute une série de handicaps entre guillemets ou de fragilités qui expliquent pourquoi la situation a été beaucoup plus grave en termes de mortalité et de surmortalité également donc euh … les aspects économiques, on a parlé tout à l’heure de pauvreté, de taux de personnes bénéficiaires de l’aide sociale, on a aussi …, donc qui est très élevé en Seine-Saint-Denis, on a également une catégorie de population dont les emplois ont été particulièrement exposés, on a parlé à l’époque des « premiers de corvée » etc., toutes ces professions (…), les transporteurs, les livreurs qui sont également très exposés à la contagion et à une charge virale importante c’est également un département dans lequel le nombre de mètres carrés de logement par habitant et le plus faible ce qui là encore favorise la contamination donc tous ces éléments mis bout à bout expliquent pourquoi alors que on est à la lisière de Paris le département le plus riche de France ou des Hauts-de-Seine on ait eu en Seine-Saint-Denis une situation aussi alarmante. »

    Questions :

    1. Décomposez cet extrait : quelle est l’opinion ou la thèse de l’économiste (surlignez en GRAS) et quels moyens convoque-t-elle pour convaincre (en ITALIQUE et GRAS) ?

    2. A vous de jouer ! Comment convaincre à l’oral : « toutes les vies ne se valent pas » ?

    Découvrir le premier Grand angle avec Vie publique

    À propos :

    En partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, Melchior est le site de ressources pédagogiques en libre accès conçues par des enseignants pour les enseignants et les élèves.


    Melchior offre :


    • Tous les programmes de sciences économiques et sociales de la seconde aux classes préparatoires accompagnés de supports de cours (exercices, vidéos, podcasts, infographies, notes de lecture, quiz…).

    • Des ressources innovantes pour illustrer chaque thématique (études de cas, mises en activité, focus d’entreprises…), des dossiers autour de thématiques croisées (entreprise, climat, nouvelles technologies, mondialisation…) et des décryptages de l’actualité.

    • Des ressources originales créées avec nos partenaires (Brief.eco, BSI Economics, France Stratégie, Insee, PSE – Paris School of Economics, Vie publique, Xerfi Canal)

    www.melchior.fr

    Vie publique :

    Vie-publique.fr est un site gratuit d’information qui donne des clés pour comprendre les politiques publiques et les grands débats qui animent la société. Le site est réalisé par la DILA (Direction de l’information légale et administrative), rattachée aux services du Premier ministre.


    Vie-publique.fr a pour ambition de s’adresser aux citoyens dans leur diversité pour permettre de décrypter l’information, de démêler le vrai du faux, de se faire une opinion et de favoriser l’engagement dans le débat public. Pour ce faire, Vie-publique.fr propose gratuitement pour tous les sujets traités, une information claire, riche et fiable, représentative des différentes opinions publiques. Par cette contribution à la compréhension du monde contemporain, les contenus publiés sur vie-publique.fr participent au débat démocratique et à la formation du citoyen.

    www.vie-publique.fr