Jour 9 : Science politique

Niveau 1 : Réviser les bases

Exercice 1

Exercice 1. ** Reliez chaque mot ou expression à sa définition

Modéré

Exercice 2 :

Niveau 2 : Aller plus loin pour briller en Terminale

L’engagement politique des jeunes

L’un des objectifs d’apprentissage en Terminale est de comprendre que l’engagement politique (c’est-à-dire le militantisme partisan, associatif, syndical, la participation à des manifestations, des grèves…) dépend notamment de variables sociodémographiques (CSP, diplôme, âge et génération, sexe).

Document 14. Socialisation politique (III) : une jeunesse plus écologique ?

Facile

 

Question 1 : Qui est Greta Thunberg ? Pourquoi cette jeune suédoise est connue en France ?

Question 2 : Les manifestations étudiantes participent-elles à la socialisation politique des jeunes ?

Question 3 : Selon vous, vivre un évènement et/ou appartenir à une génération a-t-il des effets sur la socialisation politique des individus ?

Voir la correction

Socialisation politique (III) : une jeunesse plus écologique ?

 

Question 1 : Qui est Greta Thunberg ? Pourquoi cette jeune suédoise est connue en France ?

Réponse 1

Greta Thunberg, né Stockholm en 2003 à, est une militante pour le climat. A 15 ans, elle proteste devant le parlement suédois contre l'inaction face au changement climatique et lance, en novembre 2018, la Skolstrejk för klimatet (« grève de l'école pour le climat »).

Le principe d'une grève scolaire le vendredi retient alors l'attention des médias européens et australiens et la jeune suédoise, atteinte du syndrome d’Asperger, bénéficiera de nombreuses tribunes médiatiques :

  • conférence TEDx de Stockholm ;

  • COP24, le sommet des Nations unies sur les changements climatiques en décembre 2018 ;

  • Forum économique mondial de Davos en janvier 2019 ;

  • rencontre le pape François en avril 2018 ;

  • Chambre des communes (Royaume-Uni) et Parlement européen (Strasbourg) en avril 2019 ;

  • Assemblée nationale française en juillet 2019, etc.

 

« Prophétesse en culottes courtes », « gourou apocalyptique » ou « vigie », « icône nécessaire », la jeune adolescente, atteinte du syndrome d’Asperger, est adulée (ou détestée) par la manière dont elle a choisi de combattre le réchauffement climatique.

Question 2 : Les manifestations étudiantes participent-elles à la socialisation politique des jeunes ?

Réponse 2

La socialisation désigne l’ensemble des processus par lesquels la société construit les individus et l’ensemble des apprentissages qui influencent leurs trajectoires individuelles. La socialisation politique comme processus spécifique qui vise à prendre en compte des pratiques et des représentations qui s’accomplissent dans un domaine particulier : l’univers politique.

La participation à une manifestation (ou le refus de participation) est aussi le moment d’apprendre des codes, des normes, des valeurs, d’acquérir des dispositions… qui renforcent la compétence dans l’univers politique.

 

Question 3 : Selon vous, vivre un évènement et/ou appartenir à une génération a-t-il des effets sur la socialisation politique des individus ?

Réponse 3

La socialisation politique ne se résume pas à la transmission familiale des préférences électorales. Comprendre le socialisation politique c’est aussi intégrer les socialisations secondaires liés à l’expérience professionnelle, la participation à des mouvements sociaux ou les évènements politiques.

Il existe un processus de socialisation politique « à » l’engagement ou « par » l’engagement politique.

La participation à un évènement (cf. manifestation, grève, débats, etc.) et/ou l’appartenance à une génération a donc des effets sur l’engagement politique des jeunes.

Les sociologues soulignent le rôle de l’âge, du genre, de la classe sociale dans la politisation des individus, ils mettent aussi en avant les effets de génération et le rôle de la socialisation par l’évènement (cf. guerre d’Algérie, Mai 68, etc.).

 

Exercice 1 : L’engagement politique des jeunes

Facile

Questions :

1) Rappelez ce qu’est la socialisation.

2) Rappelez la distinction entre la socialisation primaire et la socialisation secondaire.

3) Qui est Greta Thunberg ? Pourquoi cette jeune suédoise est connue en France ?

4) Les manifestations étudiantes participent-elles à la socialisation politique des jeunes ?

5) Selon vous, vivre un évènement et/ou appartenir à une génération a-t-il des effets sur la socialisation politique des individus ?

Voir la correction

Corrigé :

1) Rappelez ce qu’est la socialisation.

La socialisation désigne les processus, conscients ou non, au cours desquels les individus intériorisent les valeurs et les normes sociales de différentes instances de socialisation (la famille, l’école, les pairs, les médias, etc.) Elle est à l’origine de différences de comportements, de préférences et d’aspirations.

2) Rappelez la distinction entre la socialisation primaire et la socialisation secondaire.

La socialisation primaire est la socialisation se déroulant pendant l’enfance. La socialisation secondaire est la poursuite du processus de socialisation à l’âge adulte.

3) Qui est Greta Thunberg ? Pourquoi cette jeune suédoise est connue en France ?

Greta Thunberg, né Stockholm en 2003 à, est une militante pour le climat. A 15 ans, elle proteste devant le parlement suédois contre l'inaction face au changement climatique et lance, en novembre 2018, la Skolstrejk för klimatet (« grève de l'école pour le climat »).

Le principe d'une grève scolaire le vendredi retient alors l'attention des médias européens et australiens et la jeune suédoise, atteinte du syndrome d’Asperger, bénéficiera de nombreuses tribunes médiatiques :

  • conférence TEDx de Stockholm ;

  • COP24, le sommet des Nations unies sur les changements climatiques en décembre 2018 ;

  • Forum économique mondial de Davos en janvier 2019 ;

  • rencontre le pape François en avril 2018 ;

  • Chambre des communes (Royaume-Uni) et Parlement européen (Strasbourg) en avril 2019 ;

  • Assemblée nationale française en juillet 2019, etc.

4) Les manifestations étudiantes participent-elles à la socialisation politique des jeunes ?

La socialisation politique correspond à un processus par lequel un individu intègre des normes, des valeurs et des comportements politiques propres à un groupe social ou à une société.

La participation à une manifestation (ou le refus de participation) est aussi le moment d’apprendre des codes, des normes, des valeurs, d’acquérir des dispositions… qui renforcent la compétence dans l’univers politique.

5) Selon vous, vivre un évènement et/ou appartenir à une génération a-t-il des effets sur la socialisation politique des individus ?

La socialisation politique ne se résume pas à la transmission familiale des préférences électorales. Comprendre le socialisation politique c’est aussi intégrer les socialisations secondaires liés à l’expérience professionnelle, la participation à des mouvements sociaux ou les évènements politiques.

La participation à un évènement (manifestations, grèves, débats, etc.) et/ou l’appartenance à une génération a donc des effets sur l’engagement politique des jeunes.

Les sociologues soulignent le rôle de l’âge, du genre, de la classe sociale dans la politisation des individus, ils mettent aussi en avant les effets de génération et le rôle de la socialisation par l'événement (exemple : guerre d’Algérie, Mai 68, etc.).

Un syndicat est une association d’individus (salariés, patrons, professions indépendantes…) ayant pour but de défendre leurs intérêts professionnels.

Voir la Vidéo : Pourquoi les salariés se syndiquent-ils ?

 

Exercice 2 : Pourquoi les salariés se syndiquent-ils ? Une vidéo pour comprendre.

Facile

Questions :

1) Quel paradoxe l’économiste Mancur Olson a-t-il mis en évidence ?

2) Malgré ce paradoxe, des individus se syndicalisent tout de même, et ce pour plusieurs raisons possibles. Complétez le tableau.

3) D’après la DARES en 2013, le taux de syndicalisation au sein de l’Union européenne varie entre 10% et 70% selon les pays. En France, ce taux est de 11% environ, tous secteurs confondus. Comment expliquer ce faible taux de syndicalisation en France ?

Voir la correction

Corrigé :

1) Quel paradoxe l’économiste Mancur Olson a-t-il mis en évidence ?

Si un intérêt est commun à un grand nombre de personnes, aucune ne s’engagera spontanément dans une action collective.

En effet, s’engager dans une action collective comporte des coûts pour les individus (il faut y consacrer du temps, de l’argent par exemple). Si les coûts individuels sont supérieurs aux gains individuels, les individus préfèreront attendre que d’autres s’engagent dans une action, qui profitera finalement à tous. Or si tout le monde se comporte ainsi, l’action risque de ne pas avoir lieu. C’est ce qu’on appelle le paradoxe de l’action collective.

2) Malgré ce paradoxe, des individus se syndicalisent tout de même, et ce pour plusieurs raisons possibles. Complétez le tableau.

3) D’après la DARES en 2013, le taux de syndicalisation au sein de l’Union européenne varie entre 10% et 70% selon les pays. En France, ce taux est de 11% environ, tous secteurs confondus. Comment expliquer ce faible taux de syndicalisation en France ?

Il y a peu de syndicalistes dans certaines entreprises ou secteurs d’activité, ce qui freine l’engagement (peu de pression sociale).

Aussi, en France, il n’est pas nécessaire d’adhérer à un syndicat pour pouvoir prétendre à certaines aides ou à certains services comme l’allocation chômage par exemple (alors que c’est le cas dans d’autres pays, d’où des taux de syndicalisation pouvant atteindre les 70%).

Poursuivre le module de révisions :

Retour :