Actu.éco : Les femmes dirigeantes

Contenu réalisé en partenariat avec Brief.eco

La directrice générale du groupe énergétique français Engie, Isabelle Kocher, n'a pas été renouvelée dans ses foncions alors qu'elle termine un premier mandat de quatre ans. Les femmes sont aujourd'hui encore minoritaires parmi les dirigeants de grandes entreprises. Dans une interview publiée le jour même dans les Echos, le président d'Engie, Jean-Pierre Clamadieu,  a estimé qu'Isabelle Kocher avait "su porter une vision très ambitieuse d'Engie en tant que leader de la transition énergétique". Il a toutefois justifié son non-renouvellement par la fait que le groupe avait "pris du retard" dans le domaine "des activités de génération d'électricité et d'infrastructures gazières, qui représentent aujourd'hui 80 % de nos profits". Nommée en 2016, Isabelle Kocher était la seule femme à diriger une entreprise du CAC 40. Dans un message adressé vendredi aux salariés, elle a défendu son bilan, estimant avoir réussi à redresser cette entreprise qui était en difficulté lors de sa prise de fonction.


Bref ! Un aspect intéressant à discuter avec les élèves et que l'on peu intégrer dans plusieurs chapitres ; en effet, le programme de spécialité de terminale à venir offre plusieurs entrées : le chapitre consacré à la mobilité sociale, bien sûr, qui aborde la question spécifique de la mobilité sociale des femmes ; mais également dans des dimensions plus transversales, les thèmes consacrés aux mutations du travail et de l'emploi et notamment l'aspect des descripteurs de la la qualité des emplois et celui de la structure sociale qui au travers de la structuration de l'espace social aborde la question du genre.

Cette actualité vous a été proposée par Brief.éco qui explique et met en perspective l’actualité de la semaine.
Pour en savoir plus, accédez au site brief.éco

Ces ressources peuvent également vous intéresser :