Actu-éco : Entrée froide en bourse pour Déliveroo

En partenariat avec Brief.eco

Deliveroo l’entreprise britannique spécialisée dans la livraison de repas à domicile met en relation trois types d’utilisateurs : les restaurateurs, les consommateurs et les livreurs. Via sa plateforme, l’entreprise britannique s’adresse ainsi à un marché triface.  Chaque face de la plateforme valorise d’autant plus le service qu’elle fournit que le nombre d’utilisateurs sur ses autres faces est important, augmentant d’autant les possibilités d’interactions et d’appariement. Deliveroo prélève un pourcentage de la vente de chaque repas auprès des restaurateurs, ainsi qu’une commission auprès des consommateurs, afin de financer ses activités et de rémunérer ses livreurs. Ce type de plateforme repose sur « l’effet réseau », un principe selon lequel l’utilité d’un service augmente avec le nombre d’utilisateurs.

Deliveroo a fait son entrée à la bourse de Londres mercredi dernier. Elle a fixé le prix de son introduction à 3,9 livres (4,6 euros), ce qui équivaut à une capitalisation boursière (la valeur actualisée de toutes ses actions cotées) de 8,9 milliards d’euros. L’action de Deliveroo a perdu 26 % lors de sa première séance. Mardi, le titre a clôturé à 2,8 livres (3,3 euros). Cette introduction en bourse a permis à l’entreprise britannique de lever 1,8 milliard d’euros.Les jours précédant l’introduction en bourse, deux des plus importantes sociétés de gestion d’actifs britanniques ont annoncé ne pas vouloir investir dans Deliveroo en raison du modèle économique de la plateforme, reposant sur des livreurs indépendants. Elles pointent leur manque de protection sociale ou le risque que l’entreprise doive bouleverser son mode de fonctionnement à la suite de plusieurs décisions de justice.

Deliveroo met en relation trois types d’utilisateurs : les restaurateurs, les consommateurs et les livreurs. Via sa plateforme, l’entreprise britannique s’adresse ainsi à un marché triface.  Chaque face de la plateforme valorise d’autant plus le service qu’elle fournit que le nombre d’utilisateurs sur ses autres faces est important, augmentant d’autant les possibilités d’interactions et d’appariement . Deliveroo prélève un pourcentage de la vente de chaque repas auprès des restaurateurs, ainsi qu’une commission auprès des consommateurs, afin de financer ses activités et de rémunérer ses livreurs. Ce type de plateforme repose sur « l’effet réseau », un principe selon lequel l’utilité d’un service augmente avec le nombre d’utilisateurs.


Bref ! Voici des éléments intéressants à commenter dans le cadre de nos programmes :

En seconde tronc commun on pourra faire un lien vers le chapitre :

  • Comment se forment les prix sur un marché  ?  .

En spécialité de première , il sera possible d’évoquer ces données dans le chapitre :

  • Comment les agents économiques se financent-ils  ? » sous l’angle des marchés financiers.

Enfin en spécialité de terminale on pourra exploiter ces éléments  dans le thème :

  • Quelles mutations du travail et de l ‘emploi ?  (année paire) sur la question de l ‘ubérisation des emplois notamment.

Cette actualité vous a été proposée par Brief.éco qui explique et met en perspective l’actualité de la semaine.

Pour en savoir plus, accédez au site brief.éco