Cours

Cours de Entreprises et production : 2. Comment produire et combien produire ?

Question 1. Comment produire ?

Découverte

Document 1 - L’exemple d’une sandwicherie

  1. Vous décidez d’ouvrir une sandwicherie en face du lycée. Quels sont les éléments (facteurs de production) dont vous aurez besoin pour produire ?
  2. Classez les facteurs de production cités dans la réponse à la question 1 dans le tableau suivant.

Sachant que le travail représente la main d’œuvre, le capital fixe les équipements (utilisés plusieurs fois pour produire) et le capital circulant les produits détruits ou transformés lors de la production (donc utilisés une seule fois).


 

Document 2 - Substituabilité et complémentarité des facteurs de production

  1. Pourquoi peut-on dire que le premier exemple illustre la complémentarité des facteurs de production (travail et capital) ?

  2. Pourquoi peut-on dire que le deuxième exemple illustre la substituabilité des facteurs de production (travail et capital) ?

Document 3 - Evolution de la combinaison productive

Une combinaison productive est l’association de facteurs de production (travail et capital) afin de produire des biens et des services. Elle est dite à faible intensité capitalistique lorsqu’elle associe peu de capital et beaucoup de travail et à forte intensité capitalistique lorsqu’elle associe beaucoup de capital et peu de travail.

  1. Dans une papeterie, la combinaison productive est-elle devenue à plus forte ou à plus faible intensité capitalistique depuis le XIXème siècle ? Justifiez.

  2. Comment peut-on expliquer cette évolution ?

  3. Citez d’autres secteurs d’activités dans lesquels la même évolution est observée.

Document 4 - Le choix d’une combinaison productive

Une entreprise est spécialisée dans la fabrication de scooters. Pour produire mensuellement 100 scooters, elle a le choix entre deux combinaisons productives.

  1. Quelle est la combinaison productive à plus forte intensité capitalistique ?

  2. Sachant qu’un travailleur coûte mensuellement 2 000 € à l’entreprise et chaque machine 3 000 €, calculez le coût de chaque combinaison productive en complétant le tableau ci-dessous.

  1. Quelle combinaison productive choisira l’entreprise ? Pourquoi ?

  2. Que se passerait-il si le coût mensuel d’un travailleur passait à 3 000 € et celui d’une machine à 2 500 € ?

  3. Quel élément est donc déterminant dans le choix d’une combinaison productive pour l’entreprise ?

  4. Les facteurs de production sont-ils, dans cet exemple, complémentaires ou substituables ?

Approfondissement

Comment produire ?

Toute organisation productive (entreprise, administration, association…) a besoin de différents éléments pour produire, appelés facteurs de production. On distingue deux grands types de facteurs de production : le travail et le capital technique.

Le travail correspond à la main d’œuvre (qu’il s’agisse du personnel de direction, du personnel administratif ou encore du personnel d’exécution travaillant directement à la production).

Le capital technique regroupe le capital fixe, c'est-à-dire les moyens de production utilisés plusieurs fois dans le processus productif (outillage, machines, bâtiments…), et le capital circulant ou consommations intermédiaires, c'est-à-dire les biens ou services détruits ou transformés au cours de la production, donc utilisés une seule fois (matières premières, composants…).

Si le travail et le capital fixe peuvent être remplacés l’un par l’autre, les facteurs de production sont dits substituables (exemple : la moissonneuse-batteuse qui remplace le travail effectué par les faucheurs). Si, en revanche, l’utilisation de l’un nécessite forcément l’utilisation de l’autre dans une certaine proportion, les facteurs de production sont dits complémentaires (exemple : le chauffeur de taxi et son véhicule).
Lorsque les facteurs de production sont substituables, l’entreprise doit déterminer quelles quantités respectives de travail et de capital elle combinera. Si elle associe beaucoup de travail et peu de capital, la combinaison productive est à faible intensité capitalistique (exemple : activités de services, d’aides à la personne…). Si elle associe peu de travail et beaucoup de capital, la combinaison productive est à forte intensité capitalistique (exemple : activités industrielles telles que l’industrie automobile).

L’entreprise choisira la combinaison productive la moins coûteuse pour un niveau de production donné. Ce choix dépend en grande partie du prix relatif du travail par rapport au capital.

Ainsi, la hausse du prix relatif du travail par rapport au capital associée au progrès technique engendre une substitution du capital au travail (les hommes sont remplacés par les machines) et donc une augmentation de l’intensité capitalistique des combinaisons productives (exemple : les guichets automatiques de banque remplaçant le personnel aux guichets, les caissières remplacées par des scanners…).

À lire

EXERCICES

Exercice de cours

Partage

ccc