Jour 10 : La taxe et l’équilibre de marché

Niveau 1 : Réviser les bases 

Exercice 1 : un QCM pour tester vos connaissances

Facile

1. Choisissez la réponse qui permet de décrire le plus clairement l’impact d’une taxe sur un marché.

A. L’instauration d’une taxe sur un marché augmente les quantités échangées, augmente le prix payé par le consommateur et diminue le prix reçu par le producteur.

B. L’instauration d’une taxe sur un marché réduit les quantités échangées, augmente le prix payé par le consommateur et diminue le prix reçu par le producteur.

C. L’instauration d’une taxe sur un marché réduit les quantités échangées, augmente le prix payé par le consommateur et augmente le prix reçu par le producteur.

D. L’instauration d’une taxe sur un marché réduit les quantités échangées, réduit le prix payé par le consommateur et diminue le prix reçu par le producteur.

 

2. De quoi dépend l’impact d’une taxe sur un marché ? Choisissez la bonne réponse.

A. L’impact de la taxe dépend des élasticités coût de l’offre et de la demande (le côté le plus inélastique du marché paie une part plus importante).

B. L’impact de la taxe dépend des « élasticités revenu » de l’offre et de la demande (le côté le plus inélastique du marché paie une part moins importante).

C. L’impact de la taxe dépend des élasticités prix de l’offre et de la demande (le côté le plus inélastique du marché paie une part moins importante).

D. L’impact de la taxe dépend des élasticités prix de l’offre et de la demande (le côté le plus inélastique du marché paie une part plus importante).

 

3. Retrouvez la seule proposition correcte parmi les suivantes.

A. La mise en place d’une taxe sur les quantités produites modifie uniquement prix payé par les consommateurs.

B. La mise en place d’une taxe sur les quantités produites modifie, d’une part, le prix payé par les consommateurs et, d’autre part, le prix réellement reçu par les producteurs.

C. La mise en place d’une taxe sur les quantités produites modifie uniquement le prix reçu par les producteurs.

D. La mise en place d’une taxe sur les quantités produites n’a pas d’impact sur le prix du produit échangé.

 

4. Quel est l’impact de la mise en place d’une taxe sur les surplus ? Choisissez la bonne réponse.

A. La hausse du prix payé par les consommateurs et la baisse du prix reçu par les producteurs réduisent leurs surplus respectifs sur le marché. Seul le gouvernement, qui récupère les recettes fiscales, voit son surplus s’accroître du montant de ces recettes fiscales.

B. La hausse du prix payé par les consommateurs et la hausse du prix reçu par les producteurs réduisent leurs surplus respectifs sur le marché. Seul le gouvernement, qui récupère les recettes fiscales, voit son surplus s’accroître du montant de ces recettes fiscales.

C. La hausse du prix payé par les consommateurs et la baisse du prix reçu par les producteurs augmentent leurs surplus respectifs sur le marché. Le gouvernement, malgré le fait qu’il récupère les recettes fiscales, voit quant à lui son surplus diminuer.

D. La hausse du prix payé par les consommateurs et la baisse du prix reçu par les producteurs réduisent leurs surplus respectifs sur le marché. Le gouvernement, malgré le fait qu’il récupère les recettes fiscales, voit également son surplus diminuer.

 

5. Retrouvez la seule proposition correcte parmi les suivantes.

A. La taxe ne peut être utilisée pour lutter efficacement contre les défaillances de marché. Un exemple classique est celui des externalités négatives de pollution : l’instauration d’une taxe ne parvient pas à faire converger le coût privé de la pollution qui sera toujours inférieur à son coût social. Elle n’a donc aucun impact incitatif sur les comportements des pollueurs.

B. La taxe ne peut être utilisée pour lutter efficacement contre les défaillances de marché. Un exemple classique est celui des externalités négatives de pollution : l’instauration d’une taxe ne peut modifier le bénéfice privé de la pollution et inciter les agents économiques à moins polluer. Elle peut même avoir un effet paradoxal : inciter les agents économiques à polluer davantage.

C. La taxe peut être utilisée pour lutter contre les défaillances de marché. Un exemple classique est celui des externalités négatives de pollution : l’instauration d’une taxe peut alors faire converger le coût privé de la pollution vers son coût social et inciter les agents économiques à moins polluer.

D. La taxe peut être utilisée pour lutter contre les défaillances de marché. Un exemple classique est celui des externalités négatives de pollution : l’instauration d’une taxe peut alors faire converger le bénéfice social de la pollution vers son bénéfice privé et inciter les agents économiques à moins polluer.

Voir la correction

Corrigé :

 

1.B. 

2. D. 

3. B. 

4. A.

5. C.

Et un petit exercice pour s’entrainer...

 

Exercice 2 : l’impact d’une taxe sur l’équilibre du marché

Document 7. Taxes et équilibre de marché

Facile

Questions

1. Rappeler ce qu’est l’équilibre du marché.

2. Quel est l’impact de la mise en place d’une taxe sur le prix payé par le consommateur ?

3. Quel est l’impact de la mise en place d’une taxe sur les quantités ?

4. A quoi correspond la recette fiscale de l’Etat ?

Voir la correction

Questions

1. Rappeler ce qu’est l’équilibre du marché.

L’équilibre du marché est atteint lorsque l’offre est égale à la demande au point d’intersection des droites d’offre et de demande, soit le prix d’équilibre du marché.

2. Quel est l’impact de la mise en place d’une taxe sur le prix payé par le consommateur ?

Le prix augmente pour le consommateur ce qui doit l’inciter à réduire sa pollution.

3. Quel est l’impact de la mise en place d’une taxe sur les quantités ?

Les quantités produites diminuent sur le marché.

4. A quoi correspond la recette fiscale de l’Etat ?

Les recettes fiscales de l’Etat correspondent à l’écart entre le prix initial et celui fixé après instauration de la taxe.

Niveau 2 : Aller plus loin pour briller en Première

Exercice 1 : un dernier entrainement pour être à l’aise l’année prochaine !

Facile

Questions :

1. Qu’est-ce que la taxe sur le tabac ?

2. Quel est l’effet recherché sur le comportement des consommateurs ?

3. A partir du tableau suivant (exemple fictif), représentez graphiquement l’équilibre sur le marché du tabac avant et après l’introduction de la taxe. 

4. La taxe sur le tabac a-t-elle été efficace ? Justifiez votre réponse en comparant la quantité échangée avant et après la taxe. 

Voir la correction

Corrigé :

1. C’est un prélèvement obligatoire réalisé sur le tabac.

2. La taxe a pour objectif d’inciter les consommateurs à acheter moins de tabac, afin de lutter contre le cancer du poumon et autres problèmes de santé associés à sa consommation. On parle de taxe comportementale puisqu’elle est mise en place pour inciter les individus à modifier leur comportement. 

3.

 

4. Après l’instauration de la taxe, on constate que le prix d’équilibre a augmenté (passant de 60€ à 70€ par cartouche) et que la quantité d’équilibre a diminué (passant de 12 000 cartouches à 10 000 cartouches échangés). On peut donc dire que la taxe a été efficace. 

Poursuivre le module de révisions :