Graphique

Retraites complémentaires : une dégradation financière plus rapide que prévu

Résumé

Les deux caisses qui gèrent les retraites complémentaires des salariés (Agirc pour les cadres et Arrco pour les autres salariés du privé) ont publié des prévisions alarmantes sur leur situation financière. L'Agirc devrait ainsi enregistrer un déficit de 720 millions d'euros dès 2009. En effet, les ressources attendues – provenant des cotisations et des transferts d'autres organismes – seront moins importantes que les dépenses – les pensions versées. En ce qui concerne l'Arrco, le solde qui devait être excédentaire sera en fait proche de zéro. Ceci augure mal des négociations qui viennent de s'ouvrir entre patronat et syndicats destinées à sauver les retraites complémentaires. Est notamment en jeu l'avenir de l'Agff, une structure spéciale qui permet une retraite complémentaire sans abattement dès 60 ans, alors que l'âge légal de la retraite à taux plein est fixé à 65 ans dans les régimes complémentaires.

sources : Agirc, Arrco