Exercice de cours

Question 4. Quelles politiques conjoncturelles ?

Difficultés 
Exercice 1 - Politiques conjoncturelles et structurelles
  1. Parmi les politiques économiques citées ci-dessus, lesquelles relèvent plutôt de la politique structurelle ? Conjoncturelle ? Monétaire ? Budgétaire ?

Politique d’innovation/Politique d’allocations chômage/Instauration de zones franches (sans fiscalité) pour l’implantation des entreprises/Politique d’encouragement à la recherche/Elévation du taux de réserves obligatoires des banques/Elévation ponctuelle du taux de TVA/Politique d’indépendance de la banque centrale/Hausse des taux directeurs de la banque centrale/Action sur le niveau de retraites minimal

  1. Justifier sa réponse
Difficultés 
Exercice 2 - Les effets attendus d'une politique budgétaire
  1. Reconstituer le schéma à l’aide des éléments qui suivent :

Production stimulée (croissance économique)/Hausse des investissements publics/Hausse des revenus versés/Incitation à la dépense privée/Baisse des cotisations sociales/Action à la baisse sur recettes de l’Etat/Hausse de la demande globale/Action à la hausse sur les dépenses publiques/Hausse de l’emploi possible/Baisse des impôts.

  1. Modifier le contenu des étiquettes de façon à décrire les effets attendus d'une politique budgétaire restrictive
Difficultés 
Exercice 3 - La politique monétaire : de ses instruments à ses objectifs

Remplir le tableau avec les éléments qui suivent :

Equilibre extérieur, taux de change, fixation d’un seuil de réserves obligatoires, croissance des composantes de la masse monétaire, chômage faible, encadrement du crédit, action sur les taux directeurs, open market, taux d’inflation, croissance économique, taux d’intérêt.

Difficultés 
Exercice 4 - Des contraintes sur l’efficacité des politiques conjoncturelles

Les affirmations suivantes sont elles vraies ou fausses ? Justifier la réponse.

  1. La consommation de biens produits à l’étranger diminue l’efficacité de la politique budgétaire de relance seulement.
  2. L’effet d’éviction des dépenses privées (les investissements notamment) résulte des atouts particuliers de l’emprunteur public par rapport aux autres emprunteurs.
  3. La mobilité internationale des capitaux doit être prise en compte dans l’établissement de la politique monétaire menée.
  4. Une politique monétaire d’expansion peut engendrer de la déflation.
  5. Dans le cadre de la zone euro, les marges de manœuvre de la politique monétaire comme de la politique budgétaire sont limitées.
Difficultés 
Exercice 5 - Des marges de manœuvre limitées pour les politiques conjoncturelles dans le cadre européen

Intégrer au texte suivant les mots ou expressions ci-dessous:

Une politique monétaire unique/leur taux de change/le pacte de stabilité et de croissance/la demande extérieure/leur compétitivité/la demande intérieure/la monnaie unique/l’inflation/des partenaires commerciaux

L’intégration européenne limite de plusieurs manières les politiques conjoncturelles menées par ses pays membres. Les pays européens sont d’abord …………………… très étroits : ils importent et exportent principalement sur la zone. Par conséquent, toute politique aura un impact sur ………………autant que sur …………………... Les pays ayant adopté …………………sont davantage liés : ils ont d’abord renoncé à la possibilité d’actionner ………………….pour agir sur ………………….. Ils ont ensuite consenti à ..……………….., quelque différenciée que puisse être leur conjoncture. Ils ont adopté une ligne directrice ferme, la lutte contre…………………, pour cette politique unique. Enfin, par …………………, ils ont contraint leur politique budgétaire également.