Exercice de cours

Question 2. Comment le budget de l'Etat permet-il d'agir sur l'économie ?

Difficultés 
Exercice 1 - Bien différencier dépenses et recettes de l’Etat, dépenses et recettes publiques

Classez dans le tableau qui suit les dépenses et recettes ci-dessous :

  • Salaires des employés territoriaux

  • Taxe sur la valeur ajoutée

  • Allocations familiales

  • Revenu de solidarité active

  • Impôt sur le patrimoine foncier bâti

  • Frais d’électricité pour un collège

  • Salaires des employés du ministère du travail

  • Cotisations retraites

  • Impôt sur le revenu des personnes physiques<//font>

  • Frais d’entretien des routes

Difficultés 
Exercice 2 - Distinguer déficit et dette publique

Parmi les affirmations suivantes : lesquelles sont vraies ? fausses ? Justifier votre réponse.

  1. Le déficit public est le résultat de la différence entre deux flux, tandis que la dette publique relève plutôt d’une mesure de stock.
  2. Un déficit public ne s’accompagne pas toujours d’une nouvelle dette contractée par les administrations publiques.
  3. Une dette publique qui s’accroît se traduit par des charges d’intérêt et donc des dépenses publiques supplémentaires.
  4. La seule charge des intérêts de la dette publique peut représenter plusieurs dizaines de milliards d’euros pour la France, soit près de 5% du total des dépenses publiques.
Difficultés 
Exercice 3 - Comprendre les mécanismes de stabilisateurs automatiques
  1. Complétez le schéma à l’aide de la liste d’éléments qui suivent :
  • Conjoncture économique en amélioration

  • Conjoncture économique défavorable (croissance économique faible à négative-chômage

  • Fiscalité allégée

  • Augmentation des dépenses de l’Etat et des dépenses sociales (allocations chômage et autres revenus de transfert)

  • Effet de relance de la demande

  • Diminution des recettes fiscales et sociales (TVA, cotisations sociales…)

  • Augmentation de la demande publique

  1. Que se passe-t-il, à l’inverse, en cas de conjoncture économique défavorable ? Modifier les étiquettes du schéma en conséquence.
  2. Expliquer le terme de « stabilisateurs automatiques » utilisé pour décrire ces mécanismes économiques.
  3. Peut-on toujours compter sur ces effets ?
Difficultés 
Exercice 4 - Comprendre les effets induits d’un déficit public et de l’accumulation de la dette publique

Complétez le schéma à l’aide de la liste d’éléments qui suivent :

  • La demande de capitaux augmente sur les marchés financiers

  • Il y un déficit public

  • Les taux d’intérêt sur les marchés financiers augmentent

  • Les pouvoirs publics contractent un nouvel emprunt

  • Risque de perte de confiance des prêteurs

  • Certains investissements privés sont dissuadés

  • Le coût de la dette s’accroît (tous agents)

  • A recettes publiques constantes, le déficit public s’accroît

  • Les charges d’intérêt pour les pouvoirs publics augmentent

  • Les dépenses publiques s’accroissent

  • Risque d’insolvabilité pour les pouvoirs publics

  • Effet d’éviction de la dépense privée par la dépense publique

Difficultés 
Exercice 5 - Que pensez des ordres de grandeur suivants : sont-ils vrais ou faux?
  1. Les recettes des trois grandes administrations publiques en France en 2011 atteignent plus de 50% du PIB.
  2. Ce chiffre est moins élevé que celui de la moyenne des pays de la zone euro la même année.
  3. Les prélèvements obligatoires représentent environ un tiers du PIB en France.
  4. Les administrations de sécurité sociale ont présenté une capacité de financement en 2007 et 2008
  5. Les collectivités territoriales sont le premier investisseur public, avec plus de trois fois plus d’investissement que les administrations centrales
  6. Les dépenses publiques atteignent en France plus de 1000 milliards d’euros en 2010.
  7. La dette publique en 2010 atteint en France plus de 1400 milliards d’euros.