Exercice
Exercice de cours

Question 1 : Comment l’emploi et le chômage ont-ils évolué depuis les années 70 ?

Difficultés 
Exercice 1 (**) : De la population totale à la population active.

Fin 2012, la population active et la population inactive s'élève respectivement à 28,4 millions de personnes et à 36,9 millions de personnes. La population active occupée et la population active inoccupée s'élève respectivement à 25,8 millions de personnes et à 2,6 millions de personnes (au sens du BIT).

Source : INSEE

  1. à l'aide des informations fournies dans le texte ci-dessus :
  •  Calculez la population totale en France.
  •  Calculer le taux d'activité.
  •  Calculer le taux d'emploi.
  •  Calculer le taux de chômage.

2.Placez dans chacune des cases ci-dessous :

* Les 5 catégories suivantes :

  •  Population sans emploi
  •  Chômeurs
  •  Inactif
  • Actifs ayant un emploi
  • Population active

* et  les personnes suivantes.

Un étudiant.

Un ouvrier au chômage.

Un enseignant.

Un homme au foyer.

Une infirmière.

Un retraité.

Un étudiant stagiaire, moins de deux mois, dans une entreprise.

Difficultés 
Exercice 2 (***) Chômage : ça monte ou ça baisse ?

Est chômeur pour Pôle emploi toute personne qui s’inscrit à l’opérateur en tant que demandeur d’emploi, et notamment en catégorie A, toute personne qui n’a pas du tout travaillé dans le mois précédant l’inscription. Cette inscription ouvre droit, sous certaines conditions, à une indemnisation. Pôle emploi comptabilisait 3 307 300 demandeurs d’emploi à la fin 2013. L’Insee, elle, procède autrement. Elle mène une enquête trimestrielle auprès d’un échantillon de quelques dizaines de milliers de personnes. Et pour l’institut, est chômeur toute personne qui n’a pas du tout travaillé la semaine précédant l’enquête, qui a effectué au moins une démarche de recherche dans le mois écoulé, et qui est disponible dans les 15 jours à venir. L’Insee a enregistré, avec ces critères, 2 788 000 chômeurs au dernier trimestre 2013.

Avec ces différences de conditions, un jeune qui n’a droit à aucune indemnisation car il n’a jamais travaillé ne s’inscrira pas forcément à Pôle emploi, alors qu’il se déclarera chômeur auprès de l’Insee. A l’inverse, un demandeur d’emploi en catégorie A à Pôle emploi peut ne pas être chômeur au sens du BIT. «C’est par exemple le cas s’il n’a pas effectué au cours du mois donné des actes de recherche d’emploi autres que la seule actualisation de son inscription sur les listes», explique l’Insee. Car depuis 2013, rappelle l’Institut, et conformément aux recommandations d’Eurostat, «le simple fait de renouveler son inscription n’est plus considéré en soi comme une démarche active de recherche d’emploi au regard des critères du BIT, cette démarche étant en premier lieu liée à l’indemnisation».

 

  1. Quel paradoxe semble apparaître autour du dénombrement du chômage au cours du 3° trimestre 2013 ?
  2. Pourquoi un jeune sortant de ses études peut se déclarer chômeur au sens de l’INSEE sans pour autant apparaître comme demandeur d’emploi au sein de Pôle emploi ?
  3. Pourquoi quelqu’un peut se déclarer demandeur d’emploi au sein de Pôle emploi  sans pour autant apparaître comme chômeur au sens de l’INSEE ?
  4. Quel impact la suppression progressive de la dispense de recherche d’emploi (DRE) pour les plus de 55 ans a-t-elle eu sur le nombre de personnes inscrites en catégorie A ?
  5. Quel impact la crise économique peut-elle avoir, en décourageant les individus ayant le moins de probabilité de retrouver un emploi, sur les statistiques de Pôle emploi et sur celles du BIT ?
  6. D’après vous, les statistiques de Pôle-emploi recensent-elles plus ou moins de jeunes demandeurs d’emplois ?
  7. D’après vous, les statistiques du BIT recensent-elles plus ou moins de  demandeurs d’emplois âgés ?

 

Difficultés 
Exercice 3 (*)

Répondez par vrai ou faux aux affirmations suivantes et justifiez

  1. Le secteur tertiaire emploie à peine 50 % de la population active en France.
  2. Le poids des indépendants dans la population active ne cesse d'augmenter.
  3. La population active a tendance à se féminiser.
  4. Le secteur tertiaire est un secteur très féminisé.
  5. Le poids des emplois atypiques et majoritaires dans l'ensemble des emplois en France.
  6. Le poids des emplois atypiques a tendance à augmenter dans l'ensemble des emplois en France.
  7. L'évolution de la population active est liée à l'évolution de la productivité.
  8. Le taux de chômage en France est à peine de 5 % au début des années 2010.
  9. Plus on s'éloigne de la sortie du système de formation initiale, plus la probabilité d'être au chômage augmente.
  10. Plus on est diplômé, plus la propriété d'être au chômage diminue.
  11. Le dénombrement du chômage est une convention.
  12. La probabilité d'être au chômage est identique selon que l'on est un homme ou une femme.
  13. La probabilité d'être au chômage est identique quelle que soit l’âge.
  14. Le nombre de jeunes au chômage parmi les chômeurs est extrêmement important.
  15. Le nombre de jeunes au chômage parmi les jeunes de 15 à 24 ans est extrêmement important.

À Lire

Lecture sur ce thème :

A. Lasserre : jours chômés, Flammarion, 1997

M. Maruani : les mécomptes du chômage, Bayard, 2002

P. Cahuc, A. Zylberberg : le chômage : fatalité ou nécessité, Flammarion, 2004

R. Sennett : le travail sans qualité, 2004

I. Levinson : un petit boulot,Liana Levi,‎ 2003

P Sudolski : Vous croyez que ça m'arrange d'être chômeuse ? : ANPE, Assedic : la vraie vie des demandeurs d'emploi,Ramsay, 2006

Partage