Exercice 3*** La définition du risque systémique selon l’économiste Michel Aglietta

Difficile

Aussi définirons-nous le risque de système comme suit : c’est l’éventualité qu’apparaissent des états économiques dans lesquels les réponses rationnelles des agents individuels aux risques qu’ils perçoivent, loin de conduire à une meilleure répartition des risques par diversification, amènent à élever l’insécurité générale. Ces états sont les résultats involontaires de comportements individuels de gestion des risques, compte tenu des informations fournies par les marchés. De manière générale, le risque de système ne provient pas de l’irrationalité des agents mais des défauts de coordination des marchés (…) Bien que tous subissent des pertes de bien-être, les défauts de coordination empêchent les agents individuels de reconnaître l’effet de leurs actions sur les autres. Il s’ensuit qu’ils n’ont pas intérêt à adopter des comportements qui permettraient, s’ils étaient le fait de tous, de revenir dans le domaine des équilibres normaux.

Michel Aglietta, Macroéconomie financière, La Découverte, coll. Repères, 2008.

 

Questions

1. Expliquez la phrase soulignée.

2. Montrez que la faillite de la banque Lehman Brothers en septembre 2008 a pu engendrer un risque de système

 

Voir la correction

Questions

1. Expliquez ce qu’est le risque de système

Le risque de système provient de l’addition de comportements rationnels (au niveau du calcul individuel) mais qui peuvent entraîner des comportements mimétiques sur les marchés en raison des asymétries informationnelles. Cela peut alors entraîner une amplification des variations de cours et une allocation défectueuse des ressources productives sur les marchés.

 

2. Montrez que la faillite de la banque Lehman Brothers en septembre 2008 a pu engendrer un risque de système

La faillite de la banque d’affaires Lehman Brothers a menacé la stabilité du système financier mondial car elle a entraîné un phénomène de panique boursière qui a provoqué une chute des cours boursiers, de nombreux intervenants sur les marchés financiers souhaitant vendre en même temps, aggravant les défauts de coordination sur les marchés.