Document 3. L'école au XXIe siècle

Facile

 

Transmettre les savoirs fondamentaux

 

"Transmettre les savoirs fondamentaux" est l'une des priorités de l'année scolaire 2018-2019. À quelques jours de la rentrée, le ministre de l'Éducation nationale a souligné que l’École portait une politique de progrès social qui consiste à donner davantage à ceux qui ont besoin de plus.

C’est le sens du dédoublement de 4 700 classes supplémentaires en réseaux d’éducation prioritaire. Son objectif est de porter chacun au plus haut de son talent et de son mérite.

Cela passe notamment par l’enrichissement des enseignements au collège, le développement de l’éducation artistique, culturelle et sensorielle.

Ces transformations sont portées par un état d’esprit, celui de la confiance. Pour les professeurs, cela se traduit par de nouveaux outils, notamment les évaluations en CP, CE1 et 6e qui leur permettront d’adapter leurs pédagogies aux besoins de leurs élèves.

Un constat : les évaluations internationales et françaises montrent que les élèves ont une maîtrise insuffisante des savoirs fondamentaux. Ces difficultés concernent particulièrement les enfants issus de milieux défavorisés.

Un objectif : la maîtrise par tous les élèves des savoirs fondamentaux à la fin de l’école primaire car c’est la condition d’une scolarité réussie et de la formation d’un citoyen libre et responsable.

Une stratégie : donner la priorité à la maîtrise du français et des mathématiques, à la base de tous les apprentissages, par un enseignement rigoureux, explicite et progressif.

Des moyens : investir, clarifier les programmes d’enseignement, élaborer des repères annuels, renforcer le pilotage pédagogique, agir en faveur de la lecture.

Source : https://www.education.gouv.fr

Les valeurs de la République à l'école

 

Sans l’éducation, la transmission des valeurs de la République ne peut être assurée. L'École y contribue et se mobilise aux côtés de ses partenaires pour les valeurs de la République. Transmission des valeurs républicaines, laïcité, citoyenneté, culture de l’engagement et lutte contre toutes les formes de discrimination sont au centre de cette mobilisation.

 

Cette transmission passe par l’application stricte du règlement intérieur de l’établissement et par l’usage de la hiérarchie des sanctions.

 

L’amélioration du climat scolaire passe par la transmission des valeurs de la République, qui fondent la cohésion nationale.

Selon les termes même de la Constitution de la Ve République : "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale." Cette République a une langue, le français, un drapeau tricolore, un hymne national La Marseillaise, une devise : "Liberté, Égalité, Fraternité", un principe : "Le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple."

 

Il est important d’expliquer en quoi concourir au bien commun nécessite d’inscrire sa liberté dans le cadre de la loi.

 

La laïcité est l’une des valeurs essentielles de la République. Elle est un principe protecteur des élèves. Le droit de penser et de croire librement pour chaque élève nécessite de prémunir les écoles, les collèges et les lycées de toute emprise politique, religieuse ou idéologique.

 

Source : https://www.education.gouv.fr

école

Questions : 

1. Que transmet l’école ?

2. Qu’est-ce que la socialisation ? Pourquoi l’école est un lieu de socialisation ?

3. Les normes et les valeurs transmises par l’école s’opposent-elles ou sont-elles complémentaires avec celles transmises par la famille ?

Voir la correction

Questions : 

1. Que transmet l’école ?

L’école transmet des savoirs fondamentaux, notamment pour donner maîtrise du français et des mathématiques aux jeunes enfants. Elle assure aussi des enseignements artistiques, culturels et sensoriels.

L’école transmet aussi des valeurs. Transmission des valeurs républicaines, laïcité, citoyenneté, culture de l’engagement et lutte contre toutes les formes de discrimination sont au centre de cette mobilisation.

Elle transmet une culture nationale (« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ») avec sa langue, le français, son drapeau tricolore, son hymne national, sa devise, etc.

L’école participe à la socialisation politique de jeunes en inculquant une devise (« Liberté, Égalité, Fraternité ») et sensibilisant à des principes démocratiques (« Le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. »)

2. Qu’est-ce que la socialisation ? Pourquoi l’école est un lieu de socialisation ?

La socialisation est un processus d'apprentissage et d'intériorisation des normes et des valeurs d’une société ou d’un groupe social.

Les membres d'une société apprennent les règles de leurs milieux sociaux et culturels. Ils apprennent les normes et les valeurs dominantes dans de certains groupes sociaux et les intègrent à leur personnalité.

L’école est un lieu de socialisation car elle favorise l’apprentissage et l'intériorisation de connaissances fondamentales (en français, en mathématiques, etc.) et des valeurs de la République française.

3. Les normes et les valeurs transmises par l’école s’opposent-elles ou sont-elles complémentaires avec celles transmises par la famille ?

Pour la grande majorité des élèves, les normes et les valeurs transmises par l’école et celles transmises par la famille se complètent et se renforcent.

D’ailleurs, les parents comptent généralement sur les enseignants pour transmettre des savoirs fondamentaux et réaffirmer des valeurs répétées à la maison et les enseignants attendent des parents qu’ils aident leurs enfants à réviser leurs leçons et leurs inculquent les valeurs affirmées en cours.

Toutefois, famille et école peuvent parfois s’opposer notamment sur les obligations de scolarisation (trop tôt, trop long ou peu adapté à leur rythme de vie), sur certains principes (cf. laïcité, mixité) voire sur certains contenus enseignés à l’école (cf. matières, faits historiques ou notions, etc.).