Document 1. Les économies d'échelle créees forment des monopoles naturels

Facile

Un monopole naturel apparaît dès que les coûts moyens1 de production d’une entreprise unique [servant toute la demande du marché] baissent de façon continue (certes, les coûts moyens peuvent toujours potentiellement remonter au-delà d’un certain seuil, mais celui-ci correspond à un niveau de production très élevé situé bien au-delà du maximum de ce que le marché est susceptible de demander). Lorsque les coûts moyens de production baissent avec l’augmentation de l’échelle de production, on parle d’économie d’échelle. [ …] Un monopole naturel se sent protégé car il sait que si ses concurrents potentiels entrent sur le marché, il peut vendre moins cher qu’eux, puisque les entrants sont habituellement de plus petite taille et que les coûts moyens sont plus élevés. Par conséquent, le monopoleur se sent relativement à l’abri de toute menace d’entrée.

_________________________

Notes :

1. Les coûts moyens de production correspondent aux coûts de chaque unité produite en moyenne. On le calcule en rapportant le coût total de production aux quantités produites.

Source : Joseph E. Stiglitz, Carl E. Walsh, J.D. Lafay, Principes d’économie moderne, De Boeck Université, 2014

Questions :

1. Définir : monopole naturel.

2. Citez des exemples d’activités de production caractérisées par d’importantes économies d’échelle.

3. Pourquoi ces activités connaissent-elles des économies d’échelle ?

4. Pourquoi les économies d’échelle représentent-elles une barrière à l’e

Voir la correction

1. Définir : monopole naturel.

Réponse : Une entreprise est un monopole naturel lorsqu’une firme unique peut servir le marché entier à un coût inférieur à celui affiché par deux firmes ou plus. Un monopole naturel se constitue lorsque des économies d’échelle sont exploitées sur l’échelle d’une production pertinente.

2. Citez des exemples d’activités de production caractérisées par d’importantes économies d’échelle.

On observe des économies d’échelle dans les industries de réseau (Energie, transport ferroviaire, distribution d’eau, télécommunications) et dans d’autres activités (automobile, aéronautique) qui nécessitent un ensemble d’installations importantes. Par exemple dans le domaine de l’électricité : l’investissement initial est important : centrales électriques pour la production d'électricité, il faut installer des lignes électriques pour acheminer l'électricité vers les consommateurs, des postes électriques, la fourniture d’électricité sur le territoire nécessite au départ un investissement élevé, c’est-à-dire un coût fixe important. Les coûts fixes sont des coûts de production qui ne varient pas avec la quantité produite.

3. Pourquoi ces activités connaissent-elles des économies d’échelle ?

Réponse : En raison de conditions de production particulières : ce sont des activités dans lesquelles les coûts fixes sont importants (infrastructure, machines, recherche, …). Pour être rentable, l’entreprise doit produire de grandes quantités afin d’amortir les coûts fixes, ainsi chaque bien produit coûte moins cher à produire lorsque les quantités produites augmentent. Le coût moyen de production diminue au fur et à mesure de l’augmentation de l’échelle de production. On dit alors que ces activités se caractérisent par des économies d’échelle.

4. Pourquoi les économies d’échelle représentent-elles une barrière à l’entrée ?

Réponse : Les économies d’échelle favorisent une baisse du coût moyen qui peut se traduire par une baisse du prix de vente ou une hausse des profits des entreprises déjà en place. Or les entreprises nouvelles ne vendant pas en grande quantité au départ ne pourront pas bénéficier d’économies d’échelle et auront des difficultés à concurrencer le prix de vente des entreprises déjà en place. Par conséquent, les nouvelles entreprises seront moins compétitives et peuvent disparaître rapidement du marché. Situation caractéristique des monopoles ou oligopoles naturels : la barrière à l’entrée repose sur les coûts fixes importants au départ (fort investissement), et se consolide grâce aux économies d’échelle (les équipements sont rentabilisés au fur et à mesure des ventes).