Cours

Cours de Marchés et prix : 1. Comment se forment les prix sur un marché ?

Question 2. Comment se déterminent généralement les prix ?

Découverte

Document 1 - Comment les marchés convergent-ils vers le prix d’équilibre ?

Nous pouvons maintenant combiner les analyses de la demande et de l’offre pour montrer de quelle manière les prix et les quantités de produits achetés et vendus sont déterminés sur les marchés libres. Considérons le marché des pommes de terre (voir le tableau ci-dessous).
 

Offre et demande mensuelle de pommes de terre

Sur ce marché, quelle sera la quantité de pommes de terre échangée et à quel prix ? Si le prix est de 20 cents le kilogramme, la demande excède l’offre de 600 000 tonnes (A-a). Une grande partie de la demande n’est pas satisfaite. Les consommateurs sont prêts à payer plus cher pour être servis. Si le prix passe à 40 cents le kilo, le même scénario se reproduit. Il y a toujours une pénurie (la demande excède l’offre de 300 000 tonnes), et les prix montent encore. On constate donc que l’effet d’une pénurie se traduit par une augmentation des prix. Cependant cela tend à résorber ladite pénurie puisque l’offre s’accroît et la demande diminue quand les prix augmentent. Que se passe-t-il si le prix est à un niveau beaucoup plus élevé, 100 cents le kilogramme. Dans ce cas c’est l’offre qui excède la demande de 600 000 tonnes (e-E). Ce surplus conduit les prix à la baisse, les producteurs diminuant leur prix afin d’écouler leurs excédents. La même chose se produit lorsque l’on est à 80 cents le kilogramme. Un excès d’offre a comme conséquences de faire baisser les prix.

Le seul prix stable est celui pour lequel il n’y ni excès d’offre ni excès de demande. C’est le prix pour lequel l’offre est égale à la demande. Dans l’exemple, cet équilibre entre offre et demande est atteint au prix de 60 cents : la quantité offerte est égale à la quantité demandée (350 000 tonnes). Il n’y a ni pénurie ni excédent, et il n’y a pas de pression sur le prix du marché, ni à la baisse ni à la hausse. Le prix pour lequel l’offre est égale à la demande est appelé prix d’équilibre du marché.

L’équilibre du marché correspond à la situation où les intérêts conflictuels des consommateurs et des producteurs se compensent parfaitement. En ce point, la quantité que les consommateurs demandent est égale à la quantité que les producteurs offrent. Or, le mécanisme régulateur des prix assure que ce point d’équilibre est automatiquement atteint. Les lois de l’offre et de la demande font converger le prix du marché vers le prix d’équilibre.

John Sloman, Principes d’économie, 6ème édition, Pearson Education, 2006.

 

 

 

1) A quoi correspond  le prix d’équilibre du marché ?

2) Qu’appelle-t-on une situation de pénurie et une situation d’excédent ? (utiliser les notions d’offre et de demande dans votre réponse)

3) Dans ce modèle de marché, que se passerait-il si l’Etat fixait lui-même le prix sur le marché à 50 euros ? Et s’il le fixait à 70 euros ?

 

Document 2 - Un modèle de marché « concurrentiel » que l’on ne peut généraliser à tous les marchés.

(…) Nous nous intéressons au fil de ce chapitre à des marchés en situation de concurrence pure et parfaite (encore appelés « marchés concurrentiels »). Les consommateurs et les producteurs sont si nombreux qu’ils n’exercent aucune influence sur les prix : ils sont « preneurs » de prix. Cela suppose que les consommateurs (qui sont à l’origine de la demande exprimée sur le marché) ne négocient pas les prix des biens et services qu’ils achètent. C’est généralement le cas en pratique. Pour les entreprises (qui sont à l’origine de l’offre exprimée sur le marché), la concurrence pure et parfaite signifie que les producteurs ont une taille négligeable par rapport à la taille du marché et ne peuvent donc pas choisir leur prix. Ils acceptent de vendre au prix déterminé par le marché. Par exemple, les fermiers vendent généralement leur lait au prix imposé par le marché sans pouvoir influencer ce prix. Un producteur qui chercherait à augmenter son prix ne trouverait pas d’acheteurs, ces derniers pouvant s’approvisionner au prix du marché. Bien entendu, de nombreuses entreprises peuvent peser sur le prix du bien ou du service proposé à l’échange. Ces entreprises n’opèrent pas en situation de concurrence pure et parfaite (ou de marché « concurrentiel »). Bien que contraintes par la demande, elles jouissent d’un pouvoir de marché. On parle dans ce cas de concurrence imparfaite (où les entreprises « font » le prix).

John Sloman, Principes d’économie, 6ème édition, Pearson Education, 2006.

 

 

4) Qu’est-ce qu’un modèle de marché « concurrentiel » ?

5) Ce modèle de marché « concurrentiel » est-il généralisable à tous les marchés ? Cherchez des exemples de marchés de produits où il ne s’applique pas (et où quelques marques célèbres dominent le marché).

Représentation graphique du marché « concurrentiel »

 

Document 3 - Les effets des modifications de la demande et de l’offre : comment expliquer les variations de prix ?

Observons comment le marché de la pomme de terre peut être affecté par divers évènements :

  • Une variation de la demande

Une augmentation de la demande pour les menus des fast food incluant des portions de frites se produit : puisque les gens souhaitent manger plus de pommes de terre, la courbe de demande se déplace vers la droite. La quantité demandée devient supérieure pour tout niveau de prix. Ce déplacement de la courbe de demande se traduit par une augmentation du prix d’équilibre et de la quantité d’équilibre. Le prix et la quantité vendue ont augmenté. 

  • Une variation de l’offre.

Imaginons qu’une catastrophe naturelle réduise considérablement la récolte de pommes de terre. Comment le marché de la pomme de terre sera-t-il touché par cet évènement ? Comme on le remarque sur le schéma, le déplacement de la courbe d’offre se traduit par une augmentation du prix d’équilibre et une réduction de la quantité d’équilibre. La catastrophe naturelle aura eu pour effet d’entraîner une hausse du prix de la pomme de terre et une diminution de la quantité vendue.

Document 4 - Offre et demande

 

1) Quelle est la courbe d’offre sur ce marché ? Quelle est la courbe de demande ?

2) Faire une phrase avec le point A en utilisant l’axe des abscisses et des ordonnées.

3) Quel est le prix d’équilibre de ce marché ?

4) Si les consommateurs souhaitent brutalement acquérir davantage de ce bien, dessinez la nouvelle courbe de demande.
 

Approfondissement

Approfondissement

Le marché est le lieu où se rencontrent l’offre et la demande. La variation des prix permet d’égaliser la quantité de produits demandés et la quantité de produits offerts. S’il fonctionne parfaitement, le marché doit déterminer automatiquement une quantité d’équilibre et un prix d’équilibre, qui se trouvent à l’intersection de la droite de demande et de la droite d’offre. Le prix d’équilibre est censé satisfaire à la fois les acheteurs et les vendeurs.

-Si le prix est trop élevé, de telle sorte que l’offre est supérieure à la demande, la concurrence va pousser à la baisse des prix : en effet, les producteurs en compétition pour écouler leur production vont diminuer leurs prix.

-Si inversement les prix sont à un niveau trop bas, de telle sorte que la demande est supérieure à l’offre, les vendeurs vont augmenter leurs prix et le nombre d’acheteurs va diminuer jusqu’à ce que la demande soit de nouveau égale à l’offre.

Le prix de chaque produit résulte donc de la confrontation entre l’offre et la demande de ce produit. Toutes variations de la demande ou de l’offre pour diverses raisons sont susceptibles de modifier son prix (hausse du nombre de consommateurs du côté de la demande, baisse du prix des facteurs de production du côté de l’offre, etc.).

-Une augmentation de la demande tend à faire augmenter le prix ; une diminution tend à le faire baisser.

-Une augmentation de l’offre tend à faire baisser le prix ; une diminution tend à le faire augmenter.