Question 3 : Comment mesure-t-on les richesses ?

Sommaire

La richesse créée par une entreprise peut se mesurer en utilisant différents indicateurs :

  • Le chiffre d’affaires, c’est-à-dire les recettes totales des entreprises donc la somme des ventes.
  • Le bénéfice, c’est-à-dire la différence positive entre les recettes totales et les charges. Lorsque les charges sont plus importantes que les recettes l’entreprise réalise une perte.
  • La valeur ajoutée, c’est-à-dire la richesse réellement créée par l’entreprise, c’est-à-dire la différence entre le chiffre d’affaires et les consommations intermédiaires.

Le PIB correspond à la somme des valeurs ajoutées et mesure la richesse d’un pays, c’est-à-dire la quantité de biens et de services produits dans un pays en une année. Le PIB permet de mesurer la croissance économique c’est-à-dire la hausse du PIB en volume sur une longue période. A partir du XIXème siècle la croissance économique s’est accélérée dans les pays industrialisés. Le PIB présente des limites : il ne tient pas compte des inégalités de revenus. Les destructions irréversibles de l’environnement et la pollution ne sont pris en compte dans le PIB : ces dernières représentent des exemples de limites écologiques de la croissance.

Documents et exercices

Document 1. Comment mesurer la richesse créée par une entreprise ?

Facile

La boulangerie Louise vend chaque jour 100 pains à 2€ l’unité et 300 baguettes de pain à 1€ l’unité. Pour réaliser cette production elle utilise des biens (farine, sel, eau, levure) pour un montant de 150€. La location des locaux et l’utilisation du matériel lui coûte 100€ par jour et le coût du facteur travail (serveuses et boulangers) est de 200€ par jour.

a

  1. Calculez le chiffre d’affaires de la boulangerie Louise.

  2. Quel est le montant des consommations intermédiaires, c’est à dire des biens et services achetés par l’entreprise et détruits ou transformés lors du processus de production ?

  3. Calculez le montant de la valeur qui est ajoutée par l’entreprise Louise aux biens et services qu’elle achète.

  4. A quoi sert la valeur ajoutée créée par l’entreprise ?

  5. Calculez le montant total des charges à payer par l’entreprise Louise.

  6. Quel est le bénéfice réalisé par l’entreprise Louise en sachant qu’il représente la différence entre les recettes totales et les charges totales.

Voir la correction

1. Calculez le chiffre d’affaires de la boulangerie Louise.

Le chiffre d’affaires représente la somme des ventes donc quantités vendues x prix de vente = 200€+300€=500€

2. Quel est le montant des consommations intermédiaires, c’est à dire des biens et services achetés par l’entreprise et détruits ou transformés lors du processus de production ?

Le montant des consommations intermédiaires est de 150€

3. Calculez le montant de la valeur qui est ajoutée par l’entreprise Louise aux biens et services qu’elle achète.

La valeur ajoutée = Chiffre d’affaires – consommations intermédiaires 500-150= 350€

4. A quoi sert la valeur ajoutée créée par l’entreprise ?

L’entreprise Louise peut utiliser les richesses créées pour rémunérer les salariés, payer les impôts et le reste constitue son profit.

5. Calculez le montant total des charges à payer par l’entreprise Louise.

Charges totales = consommations intermédiaires+location du matériel+charges de personnel = 150+100+200 = 450€

6. Quel est le bénéfice réalisé par l’entreprise Louise en sachant qu’il représente la différence entre les recettes totales et les charges totales.

Bénéfice réalisé par l’entreprise Louise = Recettes totales – charges totales = 500-450=50€

Document 2. L’évolution du partage de la valeur ajoutée entre 1990 et 2016.

Facile

  1. Faites une lecture du chiffre 11,7 %.

  2. Quelle est la part de la valeur ajoutée en 1990 qui rémunère le facteur travail ? Même question pour 2016.

  3. L’excédent brut d’exploitation est la part de la valeur ajoutée qui rémunère le facteur capital. Exprimez l’évolution de la part de l’EBE dans la valeur ajoutée entre 1990 et 2016.

  4. Décrire l’évolution de la répartition de la valeur ajoutée entre 1990 et 2016.

Voir la correction

1. Faites une lecture du chiffre 11,7 %

En 1990, 11,7% de la valeur ajoutée sert à rémunérer l’Etat (impôts, taxes,..)

2. Quelle est la part de la valeur ajoutée en 1990 qui rémunère le facteur travail ? Même question pour 2016.

En 1990, 56,3% de la valeur ajoutée sert à rémunérer le facteur travail, en 2016 c’est 58,3% soit une hausse de deux points de pourcentage.

3. L’excédent brut d’exploitation est la part de la valeur ajoutée qui rémunère le facteur capital. Exprimez l’évolution de la part de l’EBE dans la valeur ajoutée entre 1990 et 2016.

En 1990, 32% de la valeur ajoutée sert à rémunérer le facteur capital, en 2016 cette part s’élève à 32,9% soit une hausse de 0,9 points de pourcentage.

4. Décrire l’évolution de la répartition de la valeur ajoutée entre 1990 et 2016.

Entre 1990 et 2016 la part des profits dans la valeur ajoutée a augmenté de 0,9 points la part des salaires a augmenté de 2 points. Ces hausses se font au détriment de la part qui revient à l’Etat en baisse de 2,9 points. La part des salaires reste cependant la plus importante en 2016 (58%) suivie de la part des profits (32,9%) et de la part de l’Etat (8,8%).

Document 3. Flixbus, un chiffre d’affaires en hausse mais pas de bénéfice...

Facile

a

Cinq ans après la création de FlixBus – c’était en Allemagne, le 13 février 2013 –, les cars vert et orange sont devenus des objets familiers sur les routes d’Europe. Ils sillonnent la France depuis que le président Emmanuel Macron, alors ministre de l’économie, a libéralisé le transport de voyageurs par autocar sur longue distance, en août 2015. La start-up allemande avait sauté sur l’occasion pour conquérir la France des « cars Macron ». Mais le succès sonnant et trébuchant est plus difficile à obtenir que prévu.

Mardi 13 février, lors de la présentation du bilan de l’année 2017, Yvan Lefranc-Morin, directeur général de FlixBus France a reconnu que l’activité hexagonale ne serait peut-être pas rentable cette année. Le changement de ton est net. Jusqu’ici, l’objectif était d’atteindre la rentabilité en 2018. Soit au bout de trois ans, comme en Allemagne, où l’activité est devenue rémunératrice en 2016 et où FlixBus se trouve aujourd’hui en situation de quasi-monopole avec 92 % du marché.

En attendant, en France, FlixBus perd donc de l’argent. Combien ? L’entreprise ne souhaite pas communiquer sur le montant de ses pertes qui se comptent en millions d’euros – moins de cinq millions, l’an dernier, selon nos informations, pour un chiffre d’affaires qui dépasse les 80 millions d’euros. Ses deux concurrents sont aussi dans le rouge, Ouibus, filiale de la SNCF, et Isilines-Eurolines, filiale de Transdev (elle-même détenue par le groupe Caisse des dépôts), qui se partagent un marché estimé à 200 millions d’euros en 2017 (en comptant les liaisons internationales). A défaut de bénéfices, la croissance est là. FlixBus, c’est 5,2 millions de passagers en 2017 (en comptant les voyages internationaux), soit 60 % de plus que l’année précédente ; 50 % de destinations et 80 % de liaisons supplémentaires. Et FlixBus ne compte pas ralentir en 2018. L’objectif est d’arriver à 230 villes desservies (contre 180 aujourd’hui) et à 180 lignes exploitées (contre 90).

Source : Le Monde, « Flixbus bataille pour devenir rentable en France, 14 février 2018.

  1. Quel est le chiffre d’affaires de l’entreprise Flixbus en 2017

  2. Quel est le montant approximatif de ses pertes ?

  3. Cette situation est-elle viable à long terme ?

Voir la correction

1. Quel est le chiffre d’affaires de l’entreprise Flixbus en 2017

Le chiffre d’affaires de l’entreprise Flixbus en 2017 est de 80 millions d’euros environ.

2. Quel est le montant approximatif de ses pertes ?

Le montant approximatif de ses pertes  est de 5 millions d’euros.

3. Cette situation est-elle viable à long terme ?

Cette situation n’est pas viable à long terme. C’est une stratégie à bas prix qui vise à éviter l’entrée de nouveaux concurrents sur le marché mais qui ne permet pas de rentabiliser la production.

Document 4. Comment mesurer la richesse créée par toutes les entreprises ?

Facile

Rendons-nous dans une boulangerie pour mieux comprendre le PIB. Pour faire du pain, un artisan a besoin de farine, d'eau et d'électricité, donc de consommations intermédiaires. Pour calculer la richesse créée ou valeur ajoutée, il faut soustraire au prix final d'une baguette les dépenses engagées par le boulanger pour payer la farine, l'eau, l'électricité…

Rendons-nous dans une boulangerie pour mieux comprendre le PIB. Pour faire du pain, un artisan a besoin de farine, d'eau et d'électricité, donc de consommations intermédiaires. Pour calculer la richesse créée ou valeur ajoutée, il faut soustraire au prix final d'une baguette les dépenses engagées par le boulanger pour payer la farine, l'eau, l'électricité…

Le PIB correspond à la somme des valeurs ajoutées des producteurs résidant sur le sol français de biens et de services des secteurs marchand et non-marchand. Le PIB marchand comptabilise les valeurs ajoutées réalisées par les entreprises qui offrent des biens et des services sur un marché. Le PIB non marchand comptabilise les valeurs ajoutées réalisées par les administrations et les associations évaluées par leur coût de production. En France, c'est l’INSEE qui calcule le PIB, en respectant les normes établies par Eurostat (agence de statistique européenne).

Source : Melchior.

  1. Rappelez ce que représente la valeur ajoutée.

  2. Qui calcule le PIB en France ?

  3. Comment calcule-t-on le PIB ?

  4. Comment calcule-t-on le PIB marchand et le PIB non marchand ?

Voir la correction

Rappelez ce que représente la valeur ajoutée.

La valeur ajoutée représente la richesse réellement créée par une entreprise.

Qui calcule le PIB en France ?

L’INSEE calcule la valeur ajoutée en France.

Comment calcule-t-on le PIB ?

Le PIB représente la somme des valeurs ajoutées. Le PIB = PIB marchand + PIB non marchand.

Comment calcule-t-on le PIB marchand et le PIB non marchand ?

Le PIB marchand est évalué en ajoutant l’ensemble des valeurs ajoutées réalisées dans le secteur marchand. Le PIB non marchand est réalisé en évaluant la production aux coûts des facteurs car elle est gratuite ou presque ce qui ne permet pas de l’évaluer aux prix de vente.

Document 5. Le top 10 des PIB en 2017 en milliards de dollars courants

Facile

 

  1. Faites une lecture de la situation de la Chine en 2017.

  2. Comparez le PIB des Etats Unis à celui de la France, pour cela vous utiliserez un coefficient multiplicateur.

Voir la correction

1. Faites une lecture de la situation de la Chine en 2017.

En 2017 le PIB chinois est de 12 237,7 milliards de dollars courants.

2. Comparez le PIB des Etats Unis à celui de la France, pour cela vous utiliserez un coefficient multiplicateur.

Coefficient multiplicateur = (PIB des Etats Unis / PIB Français) x100 = 7,5 Cela signifie que le PIB des Etats Unis est 7,5 fois plus important que le PIB de la France en 2017.

Document 6. Le calcul de la croissance économique

Facile

Reprenons l'exemple du boulanger. Si le prix de la farine augmente en raison d'une hausse des cours du blé due à une sécheresse prolongée, le boulanger va payer plus cher sa farine (consommation intermédiaire). Pour maintenir sa marge il peut augmenter le prix de vente de la baguette.
En situation d'inflation, cette logique se répercute au niveau national. Le PIB augmente mécaniquement avec l'augmentation des prix. Mais le volume de richesse créée, lui, n'a pour autant pas forcément augmenté.

C'est le gros défaut du PIB dit nominal qui prend en compte les prix. Pour connaitre la hausse réelle des quantités produites dans un pays il faut donc supprimer la hausse des prix de l’estimation du PIB nominal (ou en valeur) pour obtenir le PIB réel (ou en volume). La croissance économique représente la hausse du PIB en volume.

  1. Quel est l’inconvénient du PIB nominal ?

  2. En 2017, le PIB Français en valeur est de 2291,7 milliards d’euros. Les prix ont augmenté de 0,75% sur l’année. Calculez le PIB réel, c’est-à-dire le PIB sans la hausse des prix.

  3. En sachant que le PIB réel est de 2224,45 milliards d’euros en 2016 et de 2274,64 milliards en 2017, calculez la variation du PIB durant l’année 2017 en utilisant la formule suivante :

PIB de l’année N – PIB de l’année N-1

Taux de variation = x 100

PIB de l’année N-1

Voir la correction

  1. Le PIB nominal inclut la hausse des prix.

  2. PIB réel = (PIB en valeur / indice des prix) x 100 = (2291,7 / 100,75) x 100 = 2274,64 milliards d’euros

  3. Taux de variation = 2,2% Cela signifie que le PIB réel a augmenté de 2,2 % en France entre 2016 et 2017. La croissance française est de 2,2%.

Document 7. Evolution du PIB réel en France de 1950 à 2017.

Facile

  1. Faites une lecture du chiffre 2,2 pour l’année 2017.

  2. Comment ce chiffre est-il calculé ?

  3. Entre 2007 et 2008 le PIB diminue-t-il ?

  4. Une récession caractérise une période où le PIB réel augmente mais de moins en moins. Donnez un exemple de période de récession.

  5. La dépression caractérise une période où le PIB réel diminue. Donnez un exemple d’année de dépression.

  6. Barrez les mentions inutiles dans la phrase suivante : Depuis 2012 en France la croissance économique est de plus en plus (forte/faible). En 2009, le PIB réel (diminue/augmente) cela signifie que la quantité de biens et de services réalisés en France en 2009 est plus (faible/forte) que l’année précédente.

Document 8. Les outils de l’Etat pour lutter contre la pollution.

Facile

Melchior coronavirus covid 19

Ainsi, la lutte contre la pollution et plus généralement les politiques de l’environnement s’appuient d’une part sur les instruments dits « réglementaires » et d’autre part sur les instruments dits « économiques ». Les premiers, comme leur nom l’indique, imposent des règles contraignantes qui portent soit directement sur les volumes des pollutions tolérées (quotas d’émission de tel ou tel polluant sur tel ou tel site industriel), soit sur les procédés (imposition de normes, comme par exemple le degré de raffinage de l’essence). Les seconds sanctionnent financièrement les émissions contribuant à la dégradation de l’environnement, ou, de façon équivalente, offrent des incitations monétaires à éviter ces émissions (…)

Source : Roger Guesnerie, L’économie de marché, Le Pommier, 2006.

Question : 

Récapituler dans un petit schéma les deux grands moyens d’action à la disposition des pouvoirs publics pour lutter contre la pollution.

Voir la correction

Corrigés : 

  • Instruments réglementaires restriction des volumes de pollution et contrôle des méthodes de production Baisse du niveau de pollution émis ;

  • Instruments économiques sanctions financières ou taxation incitation à réduire son activité polluante Baisse du niveau de pollution

Document 9. Une croissance récente et inégalement partagée.

Facile

« Si l’on en croit Paul Bairoch, « s’il n’existait pas de différence importante entre les niveaux de revenus des civilisations au moment où elles atteignaient leur apogée : Rome au 1er siècle, les califats arabes au Xe siècle, la Chine au XIe siècle, l’Inde au XVIIe siècle et l’Europe au XVIIIe siècle ». A l’aube de la première révolution industrielle, l’écart de revenu par habitant entre l’Europe Occidentale, l’Inde, l’Afrique ou la Chine est probablement inférieur à 30% seulement. Tout est bouleversé par la révolution industrielle, qui creuse brutalement un écart considérable entre les nations. En 1870, le revenu par tête des nations les plus riches est déjà 11 fois plus élevé que le revenu par tête des nations les plus pauvres. En 1995, ce chiffre a été multiplié par 5 : les plus riches sont aujourd’hui plus de 50 fois plus riches que les plus pauvres. Le phénomène inégalitaire entre les nations est donc récent si l’on ose dire : il est le produit des deux derniers siècles.

Source : Daniel Cohen, Richesse du monde, pauvreté des nations, Flammarion.

  1. Montrez que la croissance est un phénomène récent.

  2. Montrez que la croissance est inégalement partagée

Voir la correction

  1. Les écarts de richesse sont restés faibles jusque la Révolution industrielle.

  2. Les écarts de niveau de vie se sont creusés : En 1870 les écarts de niveau de vie sont de 1 à 11. En 1995 ils sont de 1 à 50, soit cinq fois plus.

Document 10. PIB par habitant

Facile

a

  1. Faites une lecture de la situation de la France.

  2. Montrez que les écarts de niveau de vie (mesuré par le PIB par habitant) sont importants en 2017.

  3. Le PIB par habitant est une moyenne nationale. Quelle est la limite de cet indicateur ?

Voir la correction

  1. En 2017 le niveau de vie en France est de 39 843€ par habitant.

  2. En 2017 le niveau de vie au Luxembourg est 378 fois plus élevé que celui du Soudan et 2,61 fois plus élevé que le niveau de vie en France.

  3. Le PIB par habitant est une moyenne nationale donc comme toute moyenne elle masque elle-même des inégalités nationales.

Document 11. Les limites écologiques de la croissance.

Facile

« Les activités humaines menacent d’extinction davantage d’espèces au niveau mondial que jamais auparavant » avertit solennellement l’IPBES (Fondation sur la recherche pour la biodiversité) qui fait état d’un taux actuel d’extinction « au moins des dizaines ou des centaines de fois supérieur à ce qu’il a été en moyenne durant les 10 millions d’années. Ce sont ainsi « environ un million d’espèces qui sont déjà menacées d’extinction, pour beaucoup dans les prochaines décennies. (…)

Autrement dit, une espèce sur huit est en danger de mort. L’un des intérêts du rapport est de hiérarchiser les facteurs de la perte de la biodiversité, tous imputables aux activités humaines. En tête arrive le changement d’usage des milieux naturels, (…) s’y ajoute l’exploitation des ressources naturelles (chasse, pêche, coupe de bois,..) ou plutôt leur surexploitation souvent par des pratiques illégales. Arrivent ensuite, à égalité (14%), le changement climatique et les pollutions de toutes sortes, des sols, des eaux et de l’air en particulier par les pesticides, par les déchets industriels et par le plastique, dont le volume a été multiplié par 10 dans les océans depuis 1980. Les espèces invasives constituent la dernière des grandes menaces.

Alors que le réchauffement climatique n’était jusqu’alors considéré que comme un facteur aggravant, il est aujourd’hui reconnu comme un déterminant majeur. Et les chercheurs estiment qu’il constitue un « risque croissant ».

Source : Le Monde, 7 mai 2019, « Un million d’espèces menacées de disparition ».

  1. Présentez une limite écologique de la croissance présentée dans ce document.

  2. Quels sont les facteurs explicatifs exposés ?

Voir la correction

1) Présentez une limite écologique de la croissance présentée dans ce document.

Limite écologique : la perte de la biodiversité

2) Quels sont les facteurs explicatifs exposés ?

Facteurs explicatifs : Le changement d’usage des milieux naturels (ex : la déforestation), l’exploitation des ressources naturelles, le changement climatique et les pollutions, les espèces invasives.

Document 12. La pollution de l’air dans le monde et ses effets sur la santé.

Facile

a

La pollution atmosphérique tue 5,5 millions de personnes par an dans le monde (dont 2,6 millions de décès indirects) selon des chiffres 2016 de la Banque mondiale: elle est devenue le quatrième facteur de décès prématuré sur Terre. Maladies cardiovasculaires, cancers des poumons, maladies pulmonaires chroniques, infections respiratoires... La pollution de l'air est coupable d'un décès sur dix dans le monde, six fois plus que le paludisme. La cause est l'Homme et son activité, par les industries, le trafic routier, les incinérateurs de déchets, le chauffage individuel et les centrales électriques aux combustibles fossiles. La pollution dans les villes provoque souvent un brouillard de polluants ou smog, souvent révélateurs de la densité de microparticules et de l'impact du CO2 et autres polluants sur l'environnement.

Source : lexpress.fr / Actualités

  1. Quelles sont les causes de la pollution de l’air ?

  2. En 2016 combien de personnes sont mortes à cause de la pollution atmosphérique dans le monde ?

Voir la correction

  1. La pollution de l’air est due à l’activité humaine (industrie, transport, incinérateurs de déchets, chauffage)

  2. En 2016, 5,5 millions de personnes sont mortes à cause de la pollution atmosphérique dans le monde.

Document 13. Pollution des zones urbaines dans le monde.

Facile

  1. Complétez la phrase suivante : Au Caire la pollution de l’air aux petites particules est …. fois plus élevée que le seuil maximum de PM10 recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé.
  2. Quelle est la ville la plus polluée entre 2011 et 2015 d’après l’OMS ?

Voir la correction

  1. Au Caire la pollution de l’air aux petites particules est 9 fois plus élevée que le seuil maximum de PM10 recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé.

  2. La ville la plus polluée entre 2011 et 2015 d’après l’OMS  est New Dehli, la pollution de l’air aux petites particules est 11,5 fois plus élevée que le seuil maximum de PM10 recommandé par l’OMS.

Document 14. Le jour de dépassement

Facile

 

  1. Qu’est-ce que le jour de dépassement ?

  2. Donner le jour de dépassement du Qatar ? Comment expliquez-vous cette situation ?

  3. Quelle est la particularité des pays ayant un jour de dépassement antérieur au 1er août ?

  4. Bilan : Comment mesurer les richesses créées ?

  5. Complétez le texte avec les termes suivants : chiffre d’affaires, recettes totales, somme des ventes, charges totales, les consommations intermédiaires, PIB.

Pour mesurer la richesse créée par une entreprise, on peut calculer le chiffre d’affaires qui correspond à la …………………, ou le bénéfice, c’est-à-dire la différence entre les …………………. et les ………………….. Mais c’est la valeur ajoutée qui permet de réellement mesurer la richesse créée par une entreprise. Elle se calcule par la différence entre le …………………….. et les ………………………………., c’est-à-dire l’ensemble des biens et services détruits ou transformés dès leur première utilisation. Quand on fait la somme des valeurs ajoutées, on obtient le…………

Voir la correction

  1. Le jour de dépassement est le jour où la consommation de l’humanité excède ses ressources.

  2. Le jour de dépassement du Qatar  est le 9 février en 2018. L’exploitation du pétrole génère beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre.

  3. Les pays ayant un jour de dépassement antérieur au 1er août sont ceux qui polluent le plus et qui contribuent à creuser le déficit écologique de la planète.

 

Bilan : Comment mesurer les richesses créées ?

Pour mesurer la richesse créée par une entreprise, on peut calculer le chiffre d’affaires qui correspond à la somme des ventes ou le bénéfice, c’est-à-dire la différence entre les recettes totales et les dépenses totales. Mais c’est la valeur ajoutée qui permet de réellement mesurer la richesse créée par une entreprise. Elle se calcule par la différence entre le chiffre d’affaires et les consommations intermédiaires, c’est-à-dire l’ensemble des biens et services détruits ou transformés dès leur première utilisation. Quand on fait la somme des valeurs ajoutées, on obtient le PIB.

 

La richesse créée par une entreprise peut se mesurer en utilisant différents indicateurs :

  • Le chiffre d’affaires: les recettes totales des entreprises donc la somme des ventes.
  • Le bénéfice: la différence positive entre les recettes totales et les charges. Lorsque les charges sont plus importantes que les recettes l’entreprise réalise une perte.
  • La valeur ajoutée: la richesse réellement créée par l’entreprise, c’est-à-dire la différence entre le chiffre d’affaires et les consommations intermédiaires.

Le PIB permet de mesurer la croissance économique c’est-à-dire la hausse du PIB en volume sur une longue période. A partir du XIXème siècle la croissance économique s’est accélérée dans les pays industrialisés. Le PIB présente des limites : il ne tient pas compte des inégalités de revenus. Les destructions irréversibles de l’environnement et la pollution ne sont pris en compte dans le PIB : ces dernières représentent des exemples de limites écologiques de la croissance.

Exercice 1. Complétez le texte

Facile

Complétez le texte avec les termes suivants : limites écologiques, chiffre d’affaires, recettes totales, somme des ventes, charges totales, les consommations intermédiaires, PIB, croissance économique

Pour mesurer la richesse créée par une entreprise, on peut calculer le chiffre d’affaires qui correspond à la …………………, ou le bénéfice, c’est-à-dire la différence entre les …………………. et les ………………….. Mais c’est la valeur ajoutée qui permet de réellement mesurer la richesse créée par une entreprise. Elle se calcule par la différence entre le …………………….. et les ………………………………., c’est-à-dire l’ensemble des biens et services détruits ou transformés dès leur première utilisation. Quand on fait la somme des valeurs ajoutées, on obtient le…………

Le PIB permet de mesurer la …………………………. c’est-à-dire la hausse du PIB en volume sur une longue période. A partir du XIXème siècle la croissance économique s’est accélérée dans les pays industrialisés. Le PIB présente des limites : il ne tient pas compte des inégalités de revenus. Les destructions irréversibles de l’environnement et la pollution ne sont pris en compte dans le PIB : ces dernières représentent des exemples de ………………………. de la croissance.

Complétez le texte avec les termes suivants : limites écologiques, chiffre d’affaires, recettes totales, somme des ventes, charges totales, les consommations intermédiaires, PIB, croissance économique

Pour mesurer la richesse créée par une entreprise, on peut calculer le chiffre d’affaires qui correspond à la …………………, ou le bénéfice, c’est-à-dire la différence entre les …………………. et les ………………….. Mais c’est la valeur ajoutée qui permet de réellement mesurer la richesse créée par une entreprise. Elle se calcule par la différence entre le …………………….. et les ………………………………., c’est-à-dire l’ensemble des biens et services détruits ou transformés dès leur première utilisation. Quand on fait la somme des valeurs ajoutées, on obtient le…………

Le PIB permet de mesurer la …………………………. c’est-à-dire la hausse du PIB en volume sur une longue période. A partir du XIXème siècle la croissance économique s’est accélérée dans les pays industrialisés. Le PIB présente des limites : il ne tient pas compte des inégalités de revenus. Les destructions irréversibles de l’environnement et la pollution ne sont pris en compte dans le PIB : ces dernières représentent des exemples de ………………………. de la croissance.

 

Voir la correction

Pour mesurer la richesse créée par une entreprise, on peut calculer le chiffre d’affaires qui correspond à la somme des ventes ou le bénéfice, c’est-à-dire la différence entre les recettes totales et les dépenses totales. Mais c’est la valeur ajoutée qui permet de réellement mesurer la richesse créée par une entreprise. Elle se calcule par la différence entre le chiffre d’affaires et les consommations intermédiaires, c’est-à-dire l’ensemble des biens et services détruits ou transformés dès leur première utilisation. Quand on fait la somme des valeurs ajoutées, on obtient le PIB.

Le PIB permet de mesurer la croissance économique c’est-à-dire la hausse du PIB en volume sur une longue période. A partir du XIXème siècle la croissance économique s’est accélérée dans les pays industrialisés. Le PIB présente des limites: il ne tient pas compte des inégalités de revenus. Les destructions irréversibles de l’environnement et la pollution ne sont pris en compte dans le PIB: ces dernières représentent des exemples de limites écologiques de la croissance.

Exercice 3. Le partage de la valeur ajoutée.

Modéré

Complétez le schéma représentant la répartition de la valeur ajoutée de l’entreprise grâce au texte ci-dessous : 

La valeur ajoutée permet de rémunérer l’ensemble des agents ayant participé directement ou indirectement à la production : les salariés d’une part, qui contribuent directement à la création de richesses et perçoivent une rémunération sous forme de salaires nets et de cotisations sociales, l’Etat d’autre part qui perçoit les impôts liés à la production. Le reste rémunère l’entreprise et représente l’excédent brut d’exploitation (E.B.E.), c'est-à-dire le profit de celle-ci.

Avec l’E.B.E., l’entreprise verse des dividendes à ses actionnaires, des intérêts à ses créanciers, l’impôt sur les sociétés à l’Etat. Quant au reste, il représente l’épargne brute de l’entreprise et peut être soit placé, soit investi pour moderniser l’appareil productif.

Source : Melchior

Exercice 4. Evolution du PIB en France

Modéré

  1. Faites une lecture des deux points de l’année 1980 en France.
  2. Que représente l’écart entre les deux courbes ?
  3. Comment est l’écart entre les deux courbes depuis les années 2000?
  4. Citez les années de baisse du PIB en volume, c’est-à-dire les années de dépression.

Voir la correction

  1. En 1980 le PIB en valeur a augmenté de 14% alors que le PIB en volume a augmenté de 2%.

  2. L’écart entre les deux courbes représente l’inflation.

  3. Depuis le milieu des années 90 cet écart se réduit en raison de la priorité donnée à la lutte contre l’inflation en vus de la mise en place de l’euro.

  4. Les années de dépression : 1975, 1993, 2009.

Exercice 5. PIB par habitant par régions dans le Monde en dollars et PPA

Modéré

  1. Faites une lecture du chiffre en caractères gras.

  2. Complétez la phrase suivante : En 2013 le PIB par habitant en $ PPA pour les pays de l’ensemble de l’OCDE est…. plus élevé que le PIB par habitant de l’ensemble du monde. Le PIB par habitant en Europe et Asie Centrale est ………..fois plus élevé que le PIB par habitant des pays les moins avancés : Les écarts de niveaux de vie sont importants.

  3. Quelles sont les régions plus riches que la moyenne mondiale ? Moins riches que la moyenne mondiale ?

  4. Le PIB par habitant permet-il de refléter véritablement la situation réelle de tous les habitants en termes de niveau de vie ?

Voir la correction

 

1. Faites une lecture du chiffre en caractères gras.

En 2013 les pays de l’OCDE ont un PIB par habitant de 30 335 $ PPA.

2. Complétez la phrase suivante : En 2013 le PIB par habitant en $ PPA pour les pays de l’ensemble de l’OCDE est…. plus élevé que le PIB par habitant de l’ensemble du monde. Le PIB par habitant en Europe et Asie Centrale est ………..fois plus élevé que le PIB par habitant des pays les moins avancés : Les écarts de niveaux de vie sont importants.

En 2013 le PIB par habitant en $ PPA pour les pays de l’ensemble de l’OCDE est trois plus élevé que le PIB par habitant de l’ensemble du monde. Le PIB par habitant en Europe et Asie Centrale est 9,18 fois plus élevé que le PIB par habitant des pays les moins avancés. Les écarts de niveaux de vie sont importants.

3. Quelles sont les régions plus riches que la moyenne mondiale ? Moins riches que la moyenne mondiale ?

Régions plus riches que la moyenne mondiale : OCDE, Europe et Asie Centrale et Caraïbes. Moins riches que la moyenne mondiale : Etats arabes, Asie de l’Est et Pacifique, Asie du Sud, Afrique Subsaharienne et les PMA.

4. Le PIB par habitant permet-il de refléter véritablement la situation réelle de tous les habitants en termes de niveau de vie ?

Le PIB par habitant est une moyenne et ne permet pas de montrer les écarts de niveaux de vie qui existent au sein de chaque région du Monde.

Exercice 6. Le calcul de la croissance économique

Modéré

 

  1. Calculez le taux de variation du PIB entre 2016 et 2017 pour les différents pays.

  2. Faites une phrase avec le résultat obtenu pour les Etats Unis.

  3. Quelle est la particularité de la situation du Japon ? Peut-on alors parler de croissance économique ?

  4. Quel est l’inconvénient d’une mesure de la croissance à partir du PIB courant ?

Voir la correction

1. Calculez le taux de variation du PIB entre 2016 et 2017 pour les différents pays.

2. Faites une phrase avec le résultat obtenu pour les Etats Unis.

Entre 2016 et 2017 le PIB courant des Etats Unis a augmenté de 4,42% selon le FMI.

3. Quelle est la particularité de la situation du Japon ? Peut-on alors parler de croissance économique ?

Le PIB japonais a baissé en valeur de 1,36% entre 2016 et 2017.

4. Quel est l’inconvénient d’une mesure de la croissance à partir du PIB courant ?


Le PIB courant inclut la hausse des prix. Pour connaitre la hausse réelle des quantités produites il faut déflater c’est-à-dire supprimer la hausse des prix.

Exercice 7. La prise en compte de l’inflation

Difficile

 

  1. Faites une lecture du chiffre en caractères gras.

  2. Le PIB en dollars constants s’obtient en supprimant la hausse des prix du PIB courant soit : 

 

Voir la correction

1. Faites une lecture du chiffre en caractères gras.

En 2017 le PIB du Japon en milliards de dollars courants est de 4872,1 milliards de dollars courants.

2. Le PIB en dollars constants s’obtient en supprimant la hausse des prix du PIB courant soit

Le PIB en dollars constants s’obtient en supprimant la hausse des prix du PIB courant soit