Actu-éco : Le taux de syndicalisation des salariés en baisse en France

En partenariat avec Brief.eco

Le taux de syndicalisation des salariés en France métropolitaine a fortement chuté en 70 ans, passant de 30,1% en 1949 à 10,1% en 2019, selon des données récentes publiées par la Dares, le service des statistiques du ministère du Travail.

Ce chiffre est relativement stable depuis la fin des années 1980. Le taux de syndicalisation dans le secteur public représente plus du double de celui du secteur privé. Au sein du secteur public, « les métiers de l’éducation, de la formation et de la recherche sont particulièrement syndiqués (24 %) », note une analyse de la Dares publiée en 2016. « La stabilité de l’emploi, l’insertion dans un collectif de travail, la connaissance de son environnement professionnel sont des facteurs propices à l’adhésion syndicale », explique cette analyse. L’appartenance syndicale augmente avec l’âge : près de 15 % des salariés de 50 ans et plus étaient syndiqués en 2019, contre moins de 3 % des salariés de moins de 30 ans. Les hommes sont proportionnellement plus nombreux (près de 11 %) à être syndiqués que les femmes (un peu plus de 9 %).

Bref ! Voici des éléments intéressants à commenter dans le cadre de nos programmes :

En seconde tronc commun on pourra faire une utilisation de ces données pour travailler les objectifs d’apprentissage de calculs et de lecture de proportions.

En spécialité de première, il sera possible d’évoquer ces données dans le chapitre :

Enfin en spécialité de terminale on pourra exploiter ces éléments  dans le thème :

  • Comment expliquer l‘engagement politique dans les sociétés démocratiques ?  sur la question des acteurs  notamment.

Cette actualité vous a été proposée par Brief.éco qui explique et met en perspective l’actualité de la semaine.

Pour en savoir plus, accédez au site brief.éco