Graphique

Vers plus d'égalité salariale entre les hommes et les femmes ?

Résumé

Depuis 2002, l'écart entre les salaires nets moyens des hommes et des femmes ne cesse de se réduire.

L'analyse des différences de salaires entre hommes et femmes se heurte à une difficulté méthodologique : les écarts de durée du travail. Les femmes représentent, en effet, en 2015, 78,1 % des emplois à temps partiel. Plus de 18 % des femmes actives occupées le sont à temps partiel alors que 8 % seulement des hommes ayant un emploi sont dans cette même situation d'emploi. Les niveaux de salaires moyens par sexe sont donc affectés par cette inégalité de fréquence de l'emploi à temps partiel.

La mesure des écarts de salaires observés entre hommes et femmes est, de ce fait, délicate. L'INSEE évalue ces écarts de salaires en éliminant « l'effet trompeur » de la variable du temps de travail. On obtient ainsi des niveaux de salaires moyens en équivalent temps plein (EQTP).

Comme le montre le graphique, en 2014, en équivalent temps plein, une femme salariée perçoit, en moyenne en 2014, un salaire de 18,5 % inférieur à celui d’un homme salarié. Cependant, cet écart moyen se réduit peu à peu ; au début des années 2000, il dépassait encore 20 %. Entre 2002 et 2014, l'écart de salaire en EQTP entre hommes et femmes a diminué de 3 points, en pourcentage du salaire des hommes. Les études de l'INSEE montrent par ailleurs que ce rattrapage est très inégal selon les catégories professionnelles ; c'est dans les emplois salariés qualifiés que se voit nettement cette tendance.