Graphique

Vers le respect du critère des 3 % de déficit public ?

Résumé

Le rapport annuel de la Cour des Comptes sur la situation des finances publiques en France a été présenté à la fin du mois de janvier 2017. Il fait état de la poursuite du mouvement de réduction du déficit public, réduction qui a commencé en 2010. Sur l’année 2016, cette réduction est restée modeste, de l’ordre de 0,2 point de PIB par rapport à 2015, le déficit public s’établissant à - 3,3 % du PIB.

Le rapport annuel de la Cour des Comptes sur la situation des finances publiques en France a été présenté à la fin du mois de janvier 2017. Il fait état de la poursuite du mouvement de réduction du déficit public, réduction qui a commencé en 2010. Sur l’année 2016, cette réduction est restée modeste, de l’ordre de 0,2 point de PIB par rapport à 2015, le déficit public s’établissant à - 3,3 % du PIB.

Ce « déficit effectif » doit être distingué du « déficit structurel » : ce dernier résulte d’une série de calculs qui « neutralisent » l’impact de la conjoncture économique. Ce déficit structurel attendrait, en 2016, 1,5 point de PIB, en recul de 0,3 point par rapport à 2015.

Le calcul de ce déficit structurel se fait en évaluant d’abord le « PIB potentiel », celui que le pays aurait atteint en l’absence de cycle économique, et en le comparant au PIB observé. Cette comparaison permet alors d’estimer la partie du déficit effectif qui résulte  de cet écart entre PIB potentiel et PIB observé. Il ne reste alors qu’à soustraire du déficit effectif cette composante conjoncturelle estimée pour obtenir le déficit structurel.

Ce calcul repose, de manière un peu audacieuse, sur des hypothèses macro-économiques comportant une part d’incertitude, en particulier la prévision de croissance du PIB sur laquelle le gouvernement appuie ses analyses.

Quoi qu’il en soit, les prévisions pour 2017 envisagent, pour la première fois depuis 2007, un retour du déficit effectif au-dessous de la barre des 3 % du PIB, en conformité avec les engagements des traités européens.

liens : Comment réduire le déficit public de la France ?