Onglets principaux

Graphique
Par 

Le bien-être est-il corrélé au PIB par tête ?

Résumé

En 1974, Easterlin avait observé une relative stagnation du bien-être subjectif alors même que le PIB par tête consignait à augmenter. Ainsi, aux Etats-Unis, le PIB par tête a pratiquement doublé entre 1973 et 2004 sans que la proportion d'individus se déclarant « très heureux » ne bouge beaucoup. Parmi les interprétations possibles, on notera que l'indice de satisfaction augmente lorsqu'il y a une rupture significative du rythme de croissance (et inversement). La liaison entre PIB par tête et degré de satisfaction est donc davantage dynamique que statique. Elle porte sur une espérance de vie meilleure plutôt que sur une vie bonne…

Indice de bien-être subjectif

Lecture : les réponses à une question sur le degré de satisfaction dans l'existence conduisent à un score moyen de 3 pour la France en 2006, sur une échelle qui va de 1 (très peu satisfaisante) à 4 (très satisfaisante).

Accessible à l'adresse : www.worlddatabaseofhappiness.eur.nl . Les données européennes proviennent de l'Eurobaromètre. Les données des États-Unis et du Japon proviennent d'enquêtes nationales. En l'absence d'harmonisation complète des questionnaires, les différences de niveaux entre pays ne sont pas nécessairement significatives.

Source : Veenhoven, R. World Database of Happiness, Distributional Findings in Nations, Erasmus University Rotterdam. Repris dans D. Blanchet, O. Simon et M. Sylvander (2007),
« Niveaux de vie, productivité et bien-être en longue période : la France et les principaux pays développés », Tableaux de l'économie française, Paris, INSEE, accessible sur http://www.insee.fr/