Graphique
Par 

La fécondité dans le monde sur longue période

Résumé

Le modèle de la transition démographique qui s'est déroulé en Europe au XIX° siècle peut être considéré comme général. Les facteurs explicatifs de la baisse de la fécondité sont complexes, mais ils passent à la fois par des facteurs sociaux (scolarisation des femmes) et économiques (accroissement du revenu)
 

Nombre moyen d'enfants par femme (1950-2050)

 

Source : Ces données sont issues le scénario démographique moyen de la Division de la population du Département des affaires économiques et sociales du Secrétariat de l'ONU

Boussemart, Jean-Michel, Perspectives démographiques mondiales 2006-2050, (2006), Paris, Rexecode

Note : "Le scénario moyen suppose que le nombre d'enfants par femme continue de se réduire en moyenne dans le monde et tende vers 2,05 entre 2045 et 2050. Entre 2000-2005 où il est ressorti en moyenne à 2,65 et 2045-2050, il baisserait de 0,6. La baisse de la fécondité ne concernerait que les pays où celle-ci est encore supérieure au seuil de renouvellement des générations (soit 2,1 enfant par femme) c'est-à-dire les pays les moins avancés économiquement. Dans l'ensemble des pays développés où la fécondité est inférieure à 2,1 enfants par femme, celle-ci se redresserait graduellement sans toutefois retrouver le seuil de remplacement des générations. Ressortant à 1,56 en moyenne entre 2000 et 2005, la fécondité moyenne remonterait jusqu'à 1,84 entre 2045 et 2050".