Graphique

Endettement de la France : l’amorce d’un retournement de tendance ?

Résumé

Depuis les années 70, la dette publique française n’a cessé de croître, à la fois en montant et en % du produit intérieur brut. Représentant moins de 60 % du PIB en 2000, elle atteint aujourd’hui 2137 milliards d’euros et équivaut quasiment au montant d’une année de PIB. Elle est, pour l’essentiel, constituée par la dette de l’Etat (à près de 80 %), la part de la Sécurité sociale s’établissant à 11% du total et celle des collectivités locales à 9 %. La fin de l’année 2016 a été marquée par une diminution de l’ensemble de la dette publique « au sens de Maastricht ».

Depuis les années 70, la dette publique française n’a cessé de croître, à la fois en montant et en % du produit intérieur brut. Représentant moins de 60 % du PIB en 2000, elle atteint aujourd’hui 2137 milliards d’euros et équivaut quasiment au montant d’une année de PIB. Elle est, pour l’essentiel, constituée par la dette de l’Etat (à près de 80 %), la part de la Sécurité sociale s’établissant à 11% du total et celle des collectivités locales à 9 %. La fin de l’année 2016 a été marquée par une diminution de l’ensemble de la dette publique « au sens de Maastricht ». Chacun des sous-secteurs a contribué à cette inflexion de tendance, mais ce retournement est encore trop récent pour qu’on puisse le considérer comme l’amorce d’un mouvement de long terme. Il faut, par ailleurs, distinguer la dette « au sens de Maastricht » et la dette nette. La première est une dette « brute », composée de l’ensemble des emprunts contractés par les quatre sous-secteurs publics. La dette nette, quant à elle, prend en compte les actifs financiers détenus par l’ensemble des administrations publiques, éléments qui sont soustraits de la dette brute. Fin 2016, elle représentait 1952 Mds d’euros, soit un peu plus de 88 % du PIB.

Si la crise de 2008-2009 a évidemment renforcé la tendance à l’endettement public, le graphique permet de constater que, sur le long terme, cette tendance à la hausse est relativement linéaire.