Graphique
Par 

Comparaison internationale des niveaux absolus de pauvreté

Résumé

L'accroissement du niveau de vie par tête est une des conditions nécessaires du recul de la pauvreté. En même temps, cela dépend et de la distribution des salaires, et des politiques de redistribution. On voit dans ce graphique que les résultats américains ne sont pas à la hauteur de leur niveau de richesse (PIB par tête), ce qui corrobore des données bien établies. Mais la France fait nettement moins bien que beaucoup de pays du modèle nordique (à condition de l'étendre un peu !) et que les Etats-Unis même, malgré un modèle social beaucoup plus favorable…
 

 

Dans le graphique ci-dessous, le seuil de pauvreté est fixé à 40% du revenu médian américain de 1986. Le chiffre ainsi obtenu est actualisé du rythme de l'inflation et converti en utilisant les parités de pouvoir d'achat. Il devient ainsi un seuil absolu de pauvreté qui permet de calculer la proportion de pauvres sur une base unique.

On le voit, les résultats américains ne sont pas à la hauteur de leur niveau de richesse (PIB par tête), ce qui corrobore des données bien établies. Mais la France fait nettement moins bien que beaucoup de pays du modèle nordique (à condition de l'étendre un peu !) et que les Etats-Unis même, malgré un modèle social beaucoup plus favorable…

Source : Schmitt John et Zopperer Ben (2006), "Is the U.S. a Good Model for Reducing Social Exclusion in Europe ?", Center for Policy and Economic Research, july, disponible sur http://www.cepr.net/publications/social_exclusion_2006_08.pdf