Exercice
Exercice de cours

Question 2. Comment les pouvoirs publics peuvent-ils contribuer à la justice sociale ?

Difficultés 
Exercice 1 - Placez les termes dans le modèle qu'ils caractérisent

 

Difficultés 
Exercice 2 -

 

Le répertoire de la méritocratie, reposant sur l’idée que les statuts sociaux sont directement fonction du mérite des uns et des autres, est en effet aujourd’hui l’un des plus massivement mobilisés par les élites pour justifier l’ordre social établi. La signification du concept de méritocratie demeure néanmoins incertaine. (…) Si le « sens de l’effort » et le « goût du travail » y occupent une place centrale, les « dons naturels » et les « qualités innées » peuvent aussi être valorisées par un système prétendument méritocratique. La frontière séparant les discours relevant de la naturalisation des inégalités de ceux célébrant les vertus du mérite est donc imprécise. (…) Dans la définition du mérite, le résultat, c’est-à-dire le succès, compte souvent plus que la façon dont on l’obtient.

Source : Serge Paugam, Bruno Cousin, Camila Giorgetti, Jules Naudet, Ce que les riches pensent des pauvres, Seuil, 2017

                    

  1. Quelles sont les différentes approches du mérite ?
  2. Pourquoi les auteurs affirment-ils que souvent le discours sur le mérite conduit à une « naturalisation des inégalités » ?
  3. Formuler une définition de la méritocratie scolaire.

 

Difficultés 
Exercice 3 -

 

Source : Insee, Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, ministère de l'Intérieur, Sénat - Observatoire des inégalités, 2018

 

  1. Quels constats peut-on dégager au niveau de la parité hommes-femmes en politique ?
  2. Quelles limites à la parité en politique ce document met-il à jour ?
Difficultés 
Exercice 4 - Les effets de la redistribution : vrai ou faux ?

 

                                                                                           Source : INSEE, France, Portrait Social,  2017

 

Choisissez la bonne réponse :

Difficultés 
Exercice 5 - Les enjeux de la fiscalité conjugale : l'équité homme-femme

L'impôt* actuel, fondé sur le « foyer fiscal », favorise les couples inégalitaires en traitant les ressources des femmes comme un revenu d'appoint et incite en conséquences ces dernières à se retirer du marché du travail. Cela provient du mécanisme de calcule du quotient conjugal : afin de déterminer le montant dû par un ménage, on divise le revenu conjugal par deux, puis on applique le barème de l'impôt sur le revenu à cette somme avant de le multiplier par deux. Dans un couple inégalitaire, la division puis la multiplication permettent de faire passer le revenu le plus élevé dans la tranche inférieure, ce qui réduit globalement les impôts.

* il s'agit ici de l'impôt sur le revenu

Source : Raphaël Lardeux, Réforme fiscale : transparence et démocratie, Compte rendu des JECO, IDEES, juin 2012

 

 

  1. Comment l'impôt sur le revenu est-il calculé en France ?
  2. Explicitez le raisonnement qui conduit à l'affirmation de la phrase soulignée
Difficultés 
Exercice 6 - Raisonnement s'appuyant sur un dossier documentaire

Dossier documentaire composé des 3 documents suivants

SUJET : Vous montrerez comment les pouvoirs publics peuvent contribuer à l'équité sociale.

Document 1 : Quelques dates 1804 : Le Code civil donne aux femmes des droits civils mais leur refuse les droits politiques. 1944 : L’ordonnance d’Alger accorde le droit de vote aux femmes françaises. 1946 : Le préambule de la constitution proclame : "La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme" (art.3) . 2000 : La loi sur la parité en politique module l’aide publique aux partis politiques en fonction de leur respect de l’application de la parité pour la présentation des candidats aux élections. 2006 : La loi relative à l’égalité salariale entre les femmes et les hommes renforce les moyens et engagements concernant la suppression des écarts de rémunération, et la "conciliation" entre l’activité professionnelle et la vie familiale. 2008 : Modification de l’article 1 de la Constitution qui est désormais ainsi rédigé : "La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales". 2011 : loi relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance et à l’égalité professionnelle. Ce texte prévoit l’instauration progressive de quotas pour aller vers la féminisation des instances dirigeantes des grandes entreprises, ainsi qu’un système de sanctions financières en cas de non-respect.

Source : http://www.vie-publique.fr

Document 2 : Document de l'exercice n° 3 (partie exercices)

Document 3 : Document de l'exercice n° 5 (partie exercices)