Cours

Cours de Entreprises et production : 2. Comment produire et combien produire ?

Question 3. Combien produire ?

Découverte

Document 1 - Les secrets de fabrication de la vuvuzela

Jiang Xiajuan est une femme ordinaire de la province du Zhejiang, incapable de citer le nom d’un footballeur, et qui d’ailleurs ne connaît même pas les règles du jeu. […]L’usine des produits en plastique qui emploie Jiang occupe seulement quelques pièces que le patron Wu Yijun a détachées de son appartement […]. Hormis ces deux ouvriers venus du Yunnan, tous les employés sont de la région, principalement des femmes. […]Lorsqu’il ne reçoit pas de visiteurs ou de marchands, Wu Yijun traite les commandes dans son petit bureau […]. L’idée lui est venue en 2001 en regardant une image sur laquelle un Africain d’une tribu primitive tient une corne longue en dansant […]. Il a fabriqué des modèles en plastique noir, reproduisant les nœuds du bambou. […] Au cours des années suivantes, il a mis de côté ce projet, jusqu’au mois de Juillet 2009 date à laquelle un Africain lui en a commandé 1000 exemplaires.

Source : Beijing Information ; 12/07/2010.

  1. Relevez dans le texte les différents coûts de production d’une vuvuzela.
  2. Proposez d’autres coûts qui ne figurent pas dans le texte.
  3. Classez ces coûts de production en deux catégories : ceux qui varient avec la quantité produite et ceux qui restent fixes lorsque la quantité produite change (à court terme).
Document 2 - Quelle quantité produire ?

Voici un tableau récapitulant les coûts de production supposés de cet atelier de fabrication de vuvuzelas en fonction des quantités produites (le coût total correspond donc à l’addition des coûts fixes et des coûts variables).

  1. Calculez le coût moyen c’est-à-dire le coût pour 1 vuvuzela produite. (colonne 3).
  2. Comment évolue le coût moyen avec l’augmentation de la quantité produite ? Comment l’expliquer ?
  3. Calculez le chiffre d’affaires c’est-à-dire la valeur de la production vendue sachant que chaque vuvuzela est vendue 30 €. (colonne 4)
  4. Calculez le profit c’est-à-dire la différence entre le chiffre d’affaires et le coût total. (colonne 5)

Quelle quantité minimale l’entreprise doit-elle produire ?

 

Document 3 - Les prévisions de PSA Peugeot-Citroën

Philippe Varin, président du directoire de PSA a estimé que le marché en Europe devrait accuser une baisse de 7% environ sur l’ensemble de 2010 avec la fin de la prime à la casse, un pronostic similaire à celui de son compatriote Renault. […] « Nous ne voyons pas une grosse croissance en 2011 à l’horizon », a-t-il précisé. PSA compte compenser cette atonie grâce à la poursuite de la croissance des pays émergents, Chine en tête, où il veut pratiquement tripler sa part de marché à 8% à l’horizon 2015-2020.

Source : Gilles Guillaume ; Nouvelobs.com ; 30/09/2010.

  1. Comment la demande de voitures en Europe devrait-elle évoluer en 2010 et en 2011 selon Philippe Varin ?
  2. Comment la demande de voitures extérieure à l’Europe devrait-elle évoluer en 2011 ?
  3. Quelle conséquence ces évolutions devraient-elles avoir sur le nombre de voitures produites par PSA ?
  4. Quel autre facteur que le coût de production est déterminant dans le choix de la quantité à produire ?
  5. Pourquoi le patron de l’atelier de fabrication de vuvuzelas n’avait-il pas de crainte à avoir sur ce point en 2009 et 2010 ?
Document 4 - La stratégie d’Air France

Face à la concurrence accrue, Air France va augmenter de 6% son offre sur l’Afrique cet hiver et compte l’accroître encore de 4% l’été prochain grâce à l’ouverture de nouvelles lignes, davantage de fréquences et des accords avec Kenya Airways, a-t-elle annoncé […]. « L’arrivée de nouveaux concurrents nous amène à avoir de nouvelles idées et faire toujours plus pour le développement de l’Afrique […] a commenté [Bruno Matheu, directeur adjoint du marketing]. Interrogé sur la rentabilité de ce réseau Afrique, il a rétorqué que les coûts d’exploitation y étaient aussi élevés en raison de flux « relativement étroits obligeant à utiliser des avions de moindre capacité dont le coût au siège est plus élevé ». […] « L’objectif clairement affiché est de développer le trafic et ainsi opérer des avions plus gros, avec plus de fréquences et entrer ainsi dans un cercle vertueux en termes de coûts d’exploitation, de tarifs, et de développement », a-t-il conclu.

Source : Romandie.com ; 29/09/2010.

  1. Pourquoi Air France accroît-elle son service de transport sur le continent africain ?
  2. Expliquez la phrase soulignée.
  3. Hormis les coûts de production et la demande, quel autre facteur est essentiel dans la détermination de la quantité à produire ?

Approfondissement

Connaitre les coûts

Produire nécessite d’engager des dépenses de différentes natures : achats de fournitures, paiement des salaires, acquittement des charges sociales et impôts, remboursement des créanciers… L’ensemble de ces dépenses représente les coûts de production qui peuvent être fixes si ils restent identiques quel que soit la quantité produite (ex : un loyer, les salaires du personnel d’encadrement, le remboursement d’un prêt…) ou  variables si leur montant est fonction de la quantité produite (les salaires du personnel de production, les dépenses en consommations intermédiaires…).

L’addition des coûts fixes et des coûts variables correspond au coût total de l’entreprise. Le coût total (CT) rapporté au nombre d’unités produites (Q) constitue le coût moyen (CM) ou encore coût par unité produite (CM = CT / Q ). Plus la quantité produite est importante, plus le coût moyen diminue. C’est ce que l’on nomme les économies d’échelle. En effet, les coûts fixes peuvent ainsi être répartis sur une plus grande quantité.

Etre rentable

L’entreprise ne produit que si son activité est rentable donc si elle réalise un profit. Elle compare donc son chiffre d’affaires c'est-à-dire la valeur de la production vendue (quantité produite x prix de vente) à son coût total. Si le chiffre d’affaires excède le coût total, l’entreprise dégage un profit. Dans le cas contraire, elle réalise une perte et n’a donc pas intérêt à produire.

Répondre à une demande

L’entreprise, en comparant chiffre d’affaires et coût total, détermine les quantités potentielles qu’elle pourrait produire. Mais la quantité réellement produite doit correspondre à une demande. L’entreprise ajustera son niveau de production à l’évolution de la demande. Si celle-ci augmente, la production augmentera elle aussi et inversement.

Tenir compte de la concurrence

S’il arrive qu’une entreprise puisse être seule sur un marché donc en situation de monopole, la plupart du temps, elle est confrontée à la présence de concurrents qui prétendent eux aussi répondre à une partie de la demande présente sur le marché. L’entreprise doit tenir compte de l’existence de cette concurrence pour déterminer la quantité à produire ; de même que l’arrivée d’un nouveau concurrent entraîne inévitablement un ajustement de la quantité produite.

À lire

EXERCICES

Exercice de cours

Partage