Onglets principaux

Conférence d'ouverture :

« Face aux mutations, comment l'entreprise s'adapte-t-elle ? »

 

Présentation plus détaillée :

 

L’innovation ne s’impose pas d’elle-même. Sans une vision stratégique, qui renvoie à la manière dont l’entreprise se projette dans l’avenir et identifie les facteurs de sa création de valeur, il n’y a pas d’innovation. Mais la vision stratégique, pourtant essentielle, est insuffisante pour passer à la phase essentielle qui est celle de la diffusion de l’innovation. Il faut aussi y faire correspondre les pratiques collectives, les structures, les modes de décision de l’entreprise, bref sa culture.

Du point de vue de l’analyse stratégique, on différencie les entreprises en deux groupes : celles qui ont une vision et qui sont capables de gérer la dynamique du changement, et celles qui ne le sont pas. La différence n’est pas liée au secteur d’activité ou à la taille de l’entreprise. Il y a des entreprises innovantes aussi bien dans la nouvelle économie que dans l’ancienne. Les contraintes liées au changement sont différentes dans les grandes et les petites entreprises, mais bien réelles dans les deux cas : la grande entreprise fait évoluer sa stratégie en tenant compte de son histoire et des compétences qu’elle peut mobiliser, la start-up adapte ses solutions à la situation de marché qu’elle crée. Si l’innovation est difficile à mettre en œuvre, c’est bien souvent parce qu’elle remet en cause les situations de rente économique. L’innovation radicale menace la position de l’entreprise sur son marché, et les compétences acquises de ses acteurs. Elle implique de réinventer le modèle d’affaires de l’entreprise, ses hiérarchies installées, son mode d’organisation. A contrario, on peut citer le cas emblématique de l’entreprise Kodak révélateur des conséquences de l’absence de vision stratégique dans les années 1980. Alors que l’entreprise a été à l’origine des premières inventions concernant la photographie digitale, elle n’a pas été capable de la valoriser. Cette incapacité stratégique a conduit l’entreprise à sa liquidation en à peu près 5 ans.

La culture de l’entreprise fait référence à ses valeurs, à l’ensemble des comportements et des pratiques qui sont partagés par ses membres, et qui rendent possible son fonctionnement normal. Si la culture d’une entreprise n’est jamais figée, puisqu’elle évolue avec les changements de l’environnement, il n’en reste pas moins qu’il existe des cultures d’entreprise plus ou moins favorables à l’innovation. Les éléments clés d’une culture de l’innovation tels qu’a pu les repérer l’Observatoire de l’innovation de l’Institut de l’entreprise sont le comportement entrepreneurial, la transversalité et la flexibilité, les approches fondées sur l’expérience des usagers, l’ouverture sur l’extérieur, la prise de risque et sa valorisation, l’initiative et l’autonomie. Cette culture de l’innovation n’est pas innée dans les entreprises. Elle se construit et évolue avec les trajectoires de l’organisation, qui peut la perdre en cours de route. En effet, quand l’entreprise s’installe dans la durée, elle développe des routines bureaucratiques qui prennent le pas sur les valeurs d’autonomie et de transversalité. Pour autant, le déclin de la culture d’innovation n’est pas inéluctable. Certaines entreprises comme Amazon, Google, ou encore Facebook, montrent que l’on peut préserver une dynamique vertueuse où les salariés restent motivés, et impliqués dans une vision de l’entreprise dans laquelle l’innovation demeure le moteur du développement. Dans tous les cas, la réussite réside dans la capacité de l’entreprise à faire correspondre sa stratégie et sa culture avec les défis économiques et technologiques du moment.

 

Questions :

1- L’innovation bouleverse-t-elle toujours le modèle économique habituel de création de valeur de l’entreprise ?

2- L’innovation n’est-elle pas plus facile à gérer dans une Start up que dans une grande entreprise ?

3- L’innovation est-elle nécessairement en rupture avec la culture installée de l’entreprise ?

4- La bureaucratie est-elle toujours l’ennemie de l’innovation ?

5- Comment une entreprise peut-elle favoriser l’émergence d’une vision stratégique nouvelle ?

 

Quelques ressources utiles :

« Innover en entreprise : De l’incantation à l’action », Notes de l’Institut de l’Entreprise, mars 2017.

« Faire entrer la France dans la troisième révolution industrielle : le pari de l’innovation », Notes de l’Institut de l’Entreprise, mai 2014.

« Créer un modèle alternatif à la Silicon Valley », Vidéo, Olivier Delabroy, Air Liquide.

« Innover par la sérendipité, podcast, Jean-Marc Daniel.

Retour au programme