Onglets principaux

Atelier 6 du 30 août de 9h à 10h : La révolution numérique, des solutions insoupçonnées !

Présentation  :

Le coeur de la « révolution numérique » consiste dans la digitalisation à grande échelle, dans les domaines les plus divers, d’une quantité croissante de données, c’est-à-dire leur conversion en données numériques. Ce procédé peut concerner les contenus et les supports les plus variés, textes, photos, dessins, tableaux, sons, etc.

Cette avancée technologique permet ainsi une « condensation » de l’information dans des dispositifs de stockage et d’échange de très grande capacité.

Si la première approche de cette révolution se fait sous l’angle fascinant de la technologie, nous sommes peu à peu en train de prendre conscience qu’elle ouvre la porte à une véritable « révolution culturelle ». Car elle est désormais synonyme d’une quasi-instantanéité des échanges de données, d’une réduction (voire d’une disparition) des intermédiaires dans le transfert de l’information et d’un abaissement considérable du coût d’accès à cette information, pouvant aller jusqu’à la rendre « gratuite ».

Le champ des innovations ouvert par cette nouvelle technologie et par celles qui viennent s’y greffer est tellement vaste qu’il défie l’imagination et semble reculer en permanence la frontière des possibles. On peut, par exemple, essayer d’anticiper les mutations des métiers induite par cette révolution. Certaines évaluations chiffrent à 40 % des emplois actuels la proportion de ceux qui devraient être touchés, certains pour disparaître, d’autres pour voir leur contenu et leurs modalités se transformer radicalement, en faisant émerger de nouvelles formes de travail.

Pour les consommateurs, des pratiques nouvelles, embryonnaires aujourd’hui, sont appelées à se généraliser et à se diffuser massivement, avec la multiplication des objets connectés : l’exemple de la voiture du futur, que nous voyons naître progressivement à travers les expérimentations, frappe particulièrement l’imagination parce qu’elle transforme peu à peu un instrument familier de mobilité en un objet connecté aux multiples usages.

Cette révolution numérique a, par ailleurs, déjà commencé à bouleverser profondément les usages sociaux et les relations humaines : en 2015, chaque jour, 205 milliards d’e-mails ont été échangés à travers le monde.

Les analyses divergent quant aux effets contradictoires de cette mutation sans précédent : elle recèle des potentialités positives gigantesques permettant de mieux répondre aux défis permanents auxquels l’humanité est confrontée. Mais elle interfère, par ailleurs, avec les modes de fonctionnement de la démocratie, en portant les risques d’une aggravation des inégalités sociales entre ceux qui auront la maîtrise de ces technologies et ceux qui resteront à l’écart de son accès.

 

Questions :

1- Quelles protections privées face à la surveillance sociale permise par la révolution numérique ?

2- En quoi la révolution numérique redéfinit-elle les conditions de la sécurité publique ?

3- Dans l’univers des Big data, quelle place pour le décideur humain face à la décision des automates ?

4- En quoi la révolution numérique modifie-t-elle la relation entre les administrations publiques et les citoyens ?

5- Quel avenir pour le travail humain face à l’essor des technologies numériques ?

 

Quelques ressources utiles :

Dugain Marc, Labbé Christophe, L'Homme nu. La dictature invisible du numérique, Robert Laffon, 2016

Podcast du débat Tirer parti de la révolution numérique ? enregistré le 26 mai 2016.

http://francestrategie1727.fr/thematiques/tirer-parti-de-la-revolution-n...

Rieffel Rémy, Révolution numérique, révolution culturelle ?, Gallimard Folio, 2014.

 

Liens Melchior

→ Graphiques :

Le fossé numérique : une dimension culturelle plus que technologique

Economie numérique : la mosaïque européenne

→ Fiches de lecture

Dugain Marc, Labbé Christophe, L'Homme nu. La dictature invisible du numérique, Robert Laffon, 2016

Retour au programme